VHS Survivors

Avis sur In Search of Darkness

Avatar drélium
Critique publiée par le

Documentaire fleuve très attirant pour tout amateur, et pourtant pas forcément totalement convaincant, surtout au départ, car hormis John Carpenter et Joe Dante (bon Stuart Gordon, Brian Yuzna et Larry Cohen ok), il s’agit d’intervenants de second plan que l’on aime retrouver, mais qui ne sont pas non plus hyper loquaces hormis quelques anecdotes bien sentis, surtout si tu as vu à peu près tous les films qui sont abordés (ou même que tu les connais depuis ta plus tendre enfance…). Il s’agit plus ou moins de leurs avis rapide film après film, année après année, où défile notre chère décennie Horreur des années 80. Donc, ce n’est pas l’analyse de fou en profondeur malheureusement mais le fait est que ça dure 4h30, qu'il y a la dose et qu'un gros charme indéniable point petit à petit, notamment grâce aux parties thématiques qui viennent compléter le tout, les effets spéciaux, les « Scores » avec une belle petite sélection de BO, les boobs, la politique, etc, mais aussi et surtout parce que la sélection est classe. Ça sent l'amour.

Pas un déchet (enfin si mais presque), toutes les pépites sont là (enfin non mais presque), de la plus connue (The Thing, Shining, La Mouche, Gremlins, les Halloween, les Freddy, les Vendredi 13, les Hellraiser, etc) à la plus reculée (The Stuff, Ghost Story, Night of the comet, The Changeling, etc). Par contre, pas de Peter Jackson, pas d’australien, pas d’italien non plus hormis quelques hommages bien placés à Argento et Fulci, on est purement dans la vague américaine, et en particulier son lot interminable de Slashers. Mais la sélection est tellement LA sélection qu'il te faut. Le fait d’évoquer chaque film avec son titre tiré de la BA, son thème principal et ses scènes emblématiques fait très plaisir. Au final, c’est la passion qui emporte le tout, l’amour du véritable artisanat à l’oeuvre pendant cette décennie magique, rentre-dedans et ultra fructueuse, où Tom Savini, Rick Baker, Rob Bottin, Stan Winston, Dick Smith, Stuart Gordon, Stephen King, Clive Barker, Wes Craven, Tobe Hooper, Brian Yuzna et tant d’autres étaient les tôliers, et où une tonne de futurs acteurs stars ont débuté.

Un indispensable qui rien que pour sa sélection se doit d'avoir sa liste exhaustive, now.

Et de mon côté, je conseille vivement "Rewind this !" pour ceux qui aiment fouiller dans le caniveau de la VHS. Il y a aussi Adjust your tracking, très similaire, mais que je trouve personnellement un peu moins intéressant.

ps : revoir une partie de la scène du"shunting" de Society m'a rappelé à quel point ce film était un choc à l'époque.
pps : la qualité d'image des extraits est hallucinante. je ne les ai jamais vu aussi beaux.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 318 fois
20 apprécient · 1 n'apprécie pas

drélium a ajouté ce documentaire à 2 listes In Search of Darkness

  • Films
    Cover Docs en stock

    Docs en stock

    Tops sport (p3), cinéma (p4), musique (p5) et bd (p6) à la suite.

  • Films
    Cover In search of Darkness

    In search of Darkness

    Liste de tous les films évoqués dans le documentaire "In search of darkness" https://www.senscritique....

Autres actions de drélium In Search of Darkness