Some kinds of love

Avis sur In the Mood for Love

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

C'est à Hong Kong en 1962 qu'une secrétaire et un rédacteur emménagent avec leur conjoint respectif dans des appartements voisins. Alors que ces derniers sont régulièrement absents, ils vont peu à peu se rapprocher...

C'est dans la solitude que ces deux êtres vont se rencontrer et c'est tout en délicatesse que Wong Kar-wai filme cet amour naissant. Entre romances, mensonges, tragédies et mœurs, il nous immerge au cœur de cet amour avec autant de sensibilité que de justesse pour en faire ressortir toute l'émotion, tant des personnages que des enjeux. Peu à peu il met en place une ambiance de plus en plus envoûtante et mélancolique, laissant aussi une sensation d'intemporalité.

Dans la lignée de Brève Rencontre de David Lean et Sur la route de Madison d'Eastwood, l'histoire est aussi simple qu'elle est bien exploitée, Wong Kar-wai la rendant bouleversante et ne se pose pas en juge sur le renoncement de l'amour, laissant le spectateur s'inviter dans la vie des deux protagonistes. Derrière cet amour se cache une réalité politique et sociale, les mœurs d'une société et la peur du jugement d'autrui. Il met aussi l'accent sur la différence de jugement entre un adultère commis par une femme ou par un homme. C'est dans ce contexte-là qu'il nous fait rentrer dans la vie des deux protagonistes, tous deux écrits avec tendresse et sensibilité et Wong Kar-wai va nous faire vivre sa vision de l'amour vraie avec eux.

En plus de briller par son fond et les émotions fortes qu'il dégage, In the Mood for Love est d'une grande beauté formelle où Wong Kar-wai joue avec les couleurs, surtout le rose et le vert, pour mieux sublimer ses images. La reconstitution et sa science du détail participent pleinement à la réussite de l'œuvre, tout comme la magnifique bande-originale qui se mêle à merveille avec la caméra (et ses admirables mouvements, d'une fluidité et d'une beauté rare) du cinéaste hongkongais. Le rythme est lent et c'est tant mieux, il n'en devient jamais ennuyant tant il arrive à nous immerger dans son atmosphère. Les deux protagonistes bénéficient de la justesse des interprètes, que ce soit Tony Leug ou la très belle Maggie Cheung et ses robes inoubliables.

D'une justesse et intelligence rare, In the Mood for Love bénéficie de la merveilleuse mise en scène de Wong Kar-wai pour nous émerveiller par sa beauté formelle et nous bouleverser en suivant le destin de ces deux personnages piégés dans les mœurs de leur société.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 996 fois
61 apprécient · 1 n'apprécie pas

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 9 listes In the Mood for Love

Autres actions de Docteur_Jivago In the Mood for Love