👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ce message s'adresse aux réalisateurs de films d'aventures dont le prénom ne commence pas par Steven et dont le nom ne se termine pas par Spielberg...

Oui, Jon Turteltaub, Joe Johnston, Gary Nelson, Simon Wincer, Andrew Stanton et autres Breck Eisner, c'est (notamment) à vous que je parle!

La grande force de ce film c'est de donner l'impression que c'est facile de divertir mais quand on regarde les tentatives des piètres faiseurs que je cite juste au dessus, il semblerait que ce soit plus compliqué que prévu... Et pourtant, il suffit de regarder comment fait Steven et de voir ce film comme un tutoriel:

Si tu veux faire un bon film d'aventures:


  • Mets Harrison Ford dedans (c'est quand même pas compliqué...)

  • Mets lui un chapeau, il s'occupe du reste

  • Mets Sean Connery dedans (ça aussi ça parait tellement évident)

  • Mets lui un chapeau, il s'occupe du reste

  • Mets des Nazis pour jouer les méchants, parce que c'est bien connu, les Nazis, on hait ces gars là!

  • Mets des animaux choupis pour plaire aux amateurs de vidéos de chats sur internet... (Serpents, rats, rhinocéros, mouettes... Fais toi plaiz!)

  • Mets des poursuites avec différents moyens de locomotion: bateau, moto, voiture, avion, cheval, tank... Plus y en a, mieux c'est!

  • Mets des images de Venise! Tout le monde aime Venise! Ahhh, Venise!

  • Mets de l'humour! Gags visuels, répliques tranchantes, running gags, personnage ridicule mais attachant (Ah Marcus Brody que je t'aime... Attention toutefois à la jurisprudence Jar Jar Binks)... L'humour c'est le nerf de la guerre du film d'aventures.

  • Mets Harrison Ford... Ouais je sais je l'ai déjà dit mais c'est fondamental dans la quête de la réussite!

  • Mets des voyages dedans. Et là c'est comme pour les poursuites, plus il y a de lieux différents mieux c'est alors fais toi plaisir: Venise, l'Autriche, Berlin, Alexendrette, Melun, Pouilly-en-Auxois... Fais nous rêver!

  • Mets des épreuves, c'est cool les épreuves, surtout si c'est en même temps des épreuves et des énigmes!

  • Mets un chevalier en armure, ça se pose là et ça amène du prestige...

  • Mets un bâtiment qui s'écroule! C'est épique. Et c'est toujours mieux si c'est un bâtiment qui s'écroule plutôt que ton scénario...

  • Mets des sous-terrains, genre des égouts, parce que comme le dit l'adage, "il en faut pour tous les égouts"... (Même pas honte de ma vanne de merde...)


Je pourrai ajouter des éléments dans le tuto mais déjà rien qu'en faisant ça normalement t'as une moyenne de 6,8 - 7,2 sur SC... Tu pourras plus dire que tu ne savais pas...

il y a 4 ans

13 j'aime

3 commentaires

Indiana Jones et la Dernière Croisade
Sergent_Pepper
9

Récré Graal

Puisque l’exposition d’Indy est désormais une franchise, autant jouer avec les attendus. L’ouverture de La Dernière Croisade est ainsi un bel exemple de malice, piégeant le spectateur sur l’identité...

Lire la critique

il y a 6 ans

70 j'aime

6

Indiana Jones et la Dernière Croisade
Docteur_Jivago
8

L'ultime croisade

Peu avant la Seconde Guerre mondiale, alors que son père a disparu, Indiana Jones se lance sur ses traces où il devra faire face à de puissants nazis, désireux de mettre la main sur le Graal. Après...

Lire la critique

il y a 7 ans

53 j'aime

10

Jusqu'à la garde
RunningJack
9

L'Education sentimentale

J'ai regardé ce film seul, loin de ma femme et de mon fils. J'ai pleuré seul, avec violence. Pas les sanglots contenus de l'homme viril qui se donne une posture de mec sensible. J'ai chialé tout ce...

Lire la critique

il y a 4 ans

44 j'aime

10

Ocean's 8
RunningJack
4
Ocean's 8

Flaque d'eau's 8

Ce film véhicule une idée fausse. Celle qu'un film de braquage géré par des femmes est moins bon qu'un film de braquage géré par des hommes. La seule vraie idée portée par ce film est qu'un film...

Lire la critique

il y a 4 ans

28 j'aime

8

Excalibur
RunningJack
10
Excalibur

The King and the Land are One

Longtemps Excalibur est resté pour moi le film qui a bercé mon adolescence et qui a complètement construit mon goût immodéré pour les univers médiévaux, la légende arthurienne sous toutes ses formes...

Lire la critique

il y a 3 ans

27 j'aime

12