👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Inherent Vice

2014

13.1K

8.8K

725

6.4

Film de Paul Thomas Anderson · 2 h 28 min · 4 mars 2015 (France)

Genres : Film noir, Comédie dramatique

Casting (acteurs principaux) :

Joaquin Phoenix, Josh Brolin, Owen Wilson, Katherine Waterston, Reese Witherspoon, Benicio Del Toro, Jena Malone, Joanna Newsom

Groupe :

Vice caché

Pays d'origine :

États-Unis

Bande originale :

Inherent Vice
Casting complet et fiche technique

Los Angeles, 1970. Doc Sportello, détective privé adepte du joint bien roulé, enquête sur l’étrange disparition du milliardaire Mickey Wolfman...

toma_uberwenig

Un film qui utilise du Can (vitamine C) comme générique, et que le pousse jusqu'au bout ne peut pas être fondamentalement mauvais.

il y a 7 ans

6 j'aime

2

JimBo_Lebowski

Un titre inédit de Radiohead prévu dans le film http://blog.lesoir.be/frontstage/2014/10/05/du-nouveau-son-pour-radiohead/

il y a 7 ans

5 j'aime

мс³

мс³

Ah lala, beaucoup de mauvaises critiques, c'est bon signe, HATE !!!

il y a 7 ans

4 j'aime

JimBo_Lebowski
6
JimBo Lebowski

Critique positive la plus appréciée

Punch-Drug Love

Ce film était sans doute une de mes plus grosses attentes de 2015, Paul Thomas Anderson restait sur un semi échec avec un "The Master" décevant et j’espérais de mille vœux qu’il retrouve enfin un...

Lire la critique

il y a 7 ans

Heurt
3
Heurt

Critique négative la plus appréciée

Inerte vice.

Mortel ennui que ce inherent vice dont l'effet est celui d'un beau ballon de baudruche. Car comme un ballon en forme de spiderman flottant et brillant dans les airs attirait à lui n'importe quel...

Lire la critique

il y a 7 ans

guyness
8
guyness

Tesla Boogie

Caresser le projet d’adapter Pynchon à l’écran, c’est un peu comme vouloir se désaltérer avec une brouette de gravas. C’est partir à la chasse armé d’une éponge. Vouloir jouer la 9ème de Beethoven en...

Lire la critique

il y a 7 ans

Velvetman
9
Velvetman

Le désenchantement de l'utopie

A travers le regard ahuri d’un détective privé qui ne cesse de se triturer l’esprit par le spliff, Paul Thomas Anderson singe magnifiquement "Vice Caché" de Thomas Pynchon. Littéral et très bavard,...

Lire la critique

il y a 7 ans

Vivienn
6
Vivienn

There Will Be Weed

Paul Thomas Anderson est un cinéaste rare. Sept films seulement en vingt ans de carrière, ce n’est pas énorme – chacun de ses nouveaux volets apparait donc comme un véritable petit évènement dans la...

Lire la critique

il y a 7 ans

Sergent_Pepper
7

Vers l’asile, détective privé.

Pour pénétrer le continent Inherent Vice, un seul mot d’ordre : lâcher prise. Devise singulière si l’on songe à la pétrification qui guettait Paul Thomas Anderson au fil de son précédent et...

Lire la critique

il y a 7 ans