Complice malgré lui

Avis sur Interdit de séjour

Avatar 6nezfil
Critique publiée par le

Un sertisseur de bijouterie est complice malgré lui d'une tentative de casse. Il purge un an de prison et retrouve sa petite amie et une bande de malfrats. Sans valoir son excellent Police judiciaire, Maurice de Canonge signe une bonne bande policière bien dans le goût des années 50, qui décalque non sans talent les films noirs américains de l'époque. Le montage est vif et la mise en scène alerte avec une sympathique scène d'action pour terminer. Femme fatale, tractions noires, flics retors (Frankeur et Dalban), trahisons et examens de conscience : rien ne manque à ce petit polar nerveux et dialogué aux petits oignons. Claude Laydu, anciennement curé de campagne pour Bresson, est parfait en type banal, embringué dans des événements qui le dépassent. Le futur créateur de Bonne nuit les petits était un acteur sans charisme particulier mais pas sans talent.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 83 fois
1 apprécie

Autres actions de 6nezfil Interdit de séjour