Un second visionnage qui change la donne

Avis sur Interstellar

Avatar Libellool
Critique publiée par le

Si un beau steelbook tentateur n'était pas sorti, j'aurai certainement fait l'impasse sur le revisionnage de ce film qui m'avait laissé un avis trop mitigé lors de ma séance ciné. Donc merci à la Fnac, sans qui je n'aurais jamais vu la lumière.

Trop assommé par une bande son tonitruante, des explications scientifiques récurrentes qui demandaient un effort intellectuel constant, une introduction sur Terre trop longue et une durée de film trop importante, mon premier visionnage m'avait donné mal à la tête et laissé sur ma faim. De plus, au niveau des émotions, cela m'avait fait bizarrement ni chaud ni froid. Et pourtant Dieu sait que j'aime le cinéma de Christopher Nolan...

En revoyant le film chez moi, au calme, au frais et avec le volume du son réglé à un niveau correct (mais pas trop quand même :D), tout est devenu limpide concernant les éléments qui m'avaient échappé, et j'y ai même trouvé de la profondeur et une force émotionnelle que je n'avais pas décelé alors (quelle intensité dans certaines scènes !). Interstellar est clairement le type de film qui se bonifie avec les visionnages.

La première fois, c'était surtout la musique d'Hans Zimmer qui m'avait enthousiasmé et donné des frissons (des orgues dans l'espace, c'était tout bête mais encore fallait-il y songer. Beau à en pleurer, vraiment). La suivante, j'ai pu apprécier tout le reste, notamment le jeu habité de Matthew McConaughey dont je n'avais vu qu'un film, Le Droit de tuer ?, sans oublier aussi cette fantastique histoire entre les espaces, les dimensions et le temps, qui donne de furieux airs à un de mes films de science-fiction fétiches, 2001 : L'Odyssée de l'espace.

Par contre, mon avis sur la fin reste inchangé, elle est trop optimiste au contraire du ton désespéré du reste du film. J'aurai préféré une conclusion plus sombre et surtout plus originale.

Ah et puis aussi, le héros se rematérialise un peu facilement dans notre monde en 3D suite à son passage dans celui en 5D. J'ai beau ne rien y connaître en physique quantique, mais j'ai trouvé cela assez irréaliste.

Qui l'aurait cru ? Pas moi en tout cas. Pourtant, Interstellar fait désormais partie de mes films de SF préférés.

Je m'adresse donc à tous ceux qui n'ont pas ou moyennement aimé ce blockbuster exigeant. Donnez une seconde chance à ce sacré film, il le mérite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2907 fois
51 apprécient · 3 n'apprécient pas

Interstellar est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Libellool a ajouté ce film à 5 listes Interstellar

Autres actions de Libellool Interstellar