Le don

Avis sur Invincible

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je ne sais pas trop pourquoi, je pensais que ce film traitait d'un pianiste durant la seconde guerre mondiale. Hum... Enfin, c'était une belle surprise. Et puis j'aime bien Herzog.

Herzog propose ici un film proche de ce qu'il fait le mieux : présenter un personnage dans un contexte un peu bizarre. Les personnages sont plutôt bien construits, l'auteur n'a pas peur d'user d'une narration 'naïve' afin de renforcer son propos. Du coup, on se croirait presque dans un conte par moment et cela se justifie du fait que L'Invincible est devenu une légende. Il y a quelques chutes de rythme arrivé à la deuxième moitié du film, à savoir un procès (heureusement il est de très courte durée) ainsi qu'une fin qui dure beaucoup trop longtemps et qui ne semble pas vraiment pertinente par rapport à ce qui a été construit précédemment (c'est un peu la piqûre de rappel pour le genre 'basé sur des faits réels').

La mise en scène m'a un peu étonné de la part de Herzog, amis au fond je le connais assez mal le bougre. Toujours est-il qu'il propose ici un découpage très classique, un découpage digne d'Hollywood. Cela n'est pas un défaut, au contraire, je trouve que le récit est plus plaisant raconté de la sorte, on est à nouveau dans le renforcement du conte grâce à une bonne distance entre le spectateur et l'action. J'ai apprécié la musique qu'elle soit diégétique ou pas. Et puis il y a ces acteurs. Jouko Ahola est touchant de par ses maladresses et sa naïveté, les autres acteurs sont très bons, mais l'on retiendra surtout la prestation incroyable de Tim Roth (plus particulièrement ce regard et ces injonctions) ; le bougre a si bien travaillé son personnage qu'il a réellement réussi à hypnotiser l'actrice en face d'elle ainsi que, involontairement, le cameraman ! C'est compréhensible, j'insiste sur ce regard pénétrant (il cligne à peine des yeux de tout le film).

Bref, voilà un film assez fort. j'ai mis du temps à le lancer de peur qu'il ne paraisse trop long (il fait quand même 2h10), mais le film comporte tellement de bonnes scènes que ça passe très bien (sauf les quelques longueurs indiquées sur la fin). Sans doute pas un film facilement appréciable dans le sens où il y a un léger surjeu, que tout semble irréel, mais cela ne devrait pas déranger les amateurs du cinéma de Herzog.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 381 fois
4 apprécient

Autres actions de Fatpooper Invincible