Provoquer pour provoquer

Avis sur Irréversible

Avatar Redzing
Critique publiée par le

Sur le papier, "Irréversible" n'est qu'un rape & revenge basique. La femme d'un étrange trio amoureux se fait brutalement agresser, et ses deux compagnons décident d'aller massacrer le coupable. C'est le style très personnel de Gaspard Noé qui a rendu célèbre le film, et qui a scandalisé Cannes en 2002. Style que l'on peut résumer en un mot : provocation.

Dans la première partie, on a le droit à la totale : son mettant mal à l'aise, acteurs insupportables, caméra tournoyante, insultes à tout va... Jusqu'à cette scène de viol, filmée en plan-séquence, et particulièrement difficile. S'en suivent des scènes dramatiques plus posées, bien dirigées, mais un peu longuettes. Au vu de tout cela, il est clair que Noé a des idées, et un style très personnel qu'il pourrait mettre à profit autrement. Parce que "Irréversible" semble être construit par et pour la provocation, avec une louche de prétention assez vide. Le public Cannois de 2002 était d'ailleurs complètement rentré dans le jeu du réalisateur (une partie de la salle était sortie en vociférant des insultes...).

Le film a depuis divisé ses spectateurs, certains criant au génie novateur, d'autres au trash prétentieux. A chacun de se faire son opinion, mais ce qui est certain est que "Irréversible" a permis à Noé de se faire un nom...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 49 fois
Aucun vote pour le moment

Redzing a ajouté ce film à 1 liste Irréversible

Autres actions de Redzing Irréversible