👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

La note 5 que j'ai attribué à ce film est fruit de mon hésitation entre 2 et 8. Une note n'est rien de significatif dans le cas présent.
J'ai toujours hésité à visionner cette oeuvre si décriée.
Elle existe, elle est forte, tantôt adroite tantôt insupportable, mais dans mes impressions retenues, jamais suffisamment sincère ou intime.
Cette distance est-elle due à la cruauté et au pseudo voyeurisme de certaines scènes ? Je ne sais pas.
Là je vais spoiler légèrement, si l'on peut parler de spoil pour le déroulement qui caractérise ce long métrage.
Je pense à ces mouvements de caméras insupportables qui m'ont presque donné le sentiment de masquer les plans glauques dans le club. Je n'ai pas vraiment rapproché ces rotations de caméra ďune technique servant à l'immersion dans l'histoire racontée.
Une autre chose importante m'a dérangé : la folie de Marcus, qui n'a pas assisté, comme nous, au viol, est disproportionnée. Son personnage n'a vu ''que'' le résultat: une femme horriblement mutilée. Nous, spectateurs, pourrions avoir cette haine démesurée.
Ces aspects du scénario m'ont tenu à distance. Heureusement peut-être.

Oui, la scène du viol est d'une longueur insupportable. Ce qui est bien évidemment voulu.
Mais j'en émerge plus avec l'idée d'une sorte de volonté de performance, qu'avec la sensation d'un ressort dramatique.
Une autre réaction m'est venue, qu'est-ce qui peut motiver un artiste à produire et disséquer une telle horreur ? Quel sentiment à pu motiver Noé ?
L'exercice de style est costaud. Alors quoi ? Les plans séquences et la direction d'acteurs dans un contexte extrême ?
Ce versant du travail, peut-être gratuit, pourrait expliquer la surenchère caractérisant ce film. Surenchère difficilement louée par une grande partie du public.

Il se peut que le réalisateur se foute absolument de ces considérations.

Mais alors que nous raconte ''Irréversible'' ? L'histoire d'une mec qui aurait du raccompagner sa nana au lieu de se comporter en connard ?
Il est vrai que tuer le mauvais type, dénonce vaguement la bêtise d'une vengeance après sniffette.
Un autre point qui pourrait interpeller : c'est l'ami de Marcus qui porte les terrifiants coups de grâce.
Parce qu'il aime son ex ? Ça c'est presque trop évident. Parce qu'il venge à son tour l'humiliation de son pote ? Pourquoi lui ? Si raisonnable jusqu'à cet instant délirant.
Ces éléments noyés dans l'excès auraient pu être creusés dans l'intérêt du film.

Jeff-Thibaud
5
Écrit par

il y a 5 ans

22 j'aime

10 commentaires

Irréversible
MauriceLapon
10

Un beau film génital

Bonjour! L'histoire du film est: des bonhommes se bagarrent dans une salle de fêtes homosexualiste (un des bonhommes = le bonhomme Yves-Saint-Laurent!). Ensuite une vieille femme (elle est...

Lire la critique

il y a 9 ans

87 j'aime

4

Irréversible
Behind_the_Mask
9

Illusion of time

Cannes, en mai 2002, et sa polémique, n'aura retenu que la supposée crasse et la nausée, ta provocation un brin adolescente, et ses quelques bien pensants endimanchés qui ont feint l'indignation et...

Lire la critique

il y a 5 ans

85 j'aime

5

Irréversible
Raoh
1

Inconcevable

Pris à tout hasard car j'en avais beaucoup entendu parler comme un film coup de poing, "blabla le viol" etc, je me suis dit innocemment, "oh ben tiens allez, je vais voir ce que ça...

Lire la critique

il y a 11 ans

81 j'aime

45

The Handmaid's Tale : La Servante écarlate
Jeff-Thibaud
7

Dystopie effrayante par son actualité.

Adaptation d'un roman de science fiction sorti en 1985. Le propos est si intelligent qu'il se propulse dans la réalité, tout comme V pour Vendetta qui inspira le masque des Anonymous, la tenue des...

Lire la critique

il y a 5 ans

19 j'aime

5

Les Grandes Gueules
Jeff-Thibaud
9

Mon ami

J'ai réellement de l'amitié pour certains films. Je les aime avec leurs défauts. Je les connais depuis longtemps. Nous pouvons nous perdre de vue durant quelques années. Mais nos retrouvailles sont...

Lire la critique

il y a 7 ans

16 j'aime

3

La Grande Illusion
Jeff-Thibaud
9

"en espérant que c'est la dernière"

"Pfff tu te fais des illusions" Non ce n'était pas la dernière. Et les suivantes furent nourries de haine. C'est ce qui m'a le plus troublé dans ce récit, l'absence de haine. Était - ce vraiment...

Lire la critique

il y a 6 ans

15 j'aime

6