Affiche Jalouse

Critiques de Jalouse

Film de et (2017)

C’est bas

Bribes après bribes le sol se dérobe, elle n’y arrive plus. Les personnages sont des bourgeois Parisiens évoquant New York et le Japon. Ce ne sont pas des ouvriers. Le drame ne serait pas le même. Petit film sans conséquences ni prétentions. Lire la critique de Jalouse

Avatar alberto-Little
6
alberto-Little ·

Jalouse: une comédie pleine d'envie

L'histoire d'une femme interprété par Karin Viard qui devient jalouse de manière maladive. Une comédie un peu plate et avec quelques situations dramatisées et pas toujours très crédible. Lire la critique de Jalouse

Avatar lirolama
5
lirolama ·

Critique de Jalouse par ChatDeMontaigne

Lors d'une soirée organisée en l'honneur de sa fille, Karin Viard se retrouve assise à côté de sa meilleure amie et se plaint: " pourquoi personne ne m'aime ? J'ai fait l'ENS quand même ! " (~). Chagrin habituel du bon élève, même âgé, qui veut toujours voir le monde comme une école et s'imagine que s'il a bien travaillé alors il doit être validé, aimé et chéri en retour. Lire la critique de Jalouse

Avatar ChatDeMontaigne
3
ChatDeMontaigne ·

Gros plan sur Karin Viard.

Un rôle pour un César ? Je ne pense pas, la performance de Karin Viard n’est pas explosive, elle se ressemble trop. De plus, le scénario est convenu et prévisible. La crise de la cinquantaine est un sujet sensible et il était bien mieux abordé dans “Aurore” avec Agnès Jaoui, malheureusement le film est passé inaperçu. Nathalie Pécheux sombre dans la dépression, elle devient méchante... Lire la critique de Jalouse

1 1
Avatar cinevu
3
cinevu ·

Critique de Jalouse par Christine Deschamps

En préambule, je rappelle que je n'aime pas tellement les comédies. Mais j'aime bien Karin Viard; je pensais que ça compenserait. Je l'ai pourtant trouvée plutôt mal dirigée, dans tout le début du film, qui se veut plus comique. J'ai toujours moins de patience avec les moments badins, ça vient peut-être de là. Une fois la crise enclenchée, son jeu se régule tout seul et elle est infiniment... Lire la critique de Jalouse

1
Avatar Christine Deschamps
5
Christine Deschamps ·

Le transit

Ha c'est vraiment dommage, j'y ai cru. Et ce malgré l'absence d'objectif principal pour structurer le récit. Il y a bien deux intrigues qui permettent de tenir en haleine, mais on sent bien que c'est secondaire. Et puis surtout elles trouvent une résolution après une heure de film. Et c'est là que ça se gâte. Alors que la première partie était très drôle et montrait un personnage... Lire l'avis à propos de Jalouse

1
Avatar Fatpooper
6
Fatpooper ·

Tu vas à la piscine? Normal, c est pour te laver de tes erreurs....

Alors Jalouse, c est le bon film du dimanche soir. Régressif mais rassurant avant de reattaquer la semaine. On retrouve nos repères, les charmants appartements, lycées, librairies, disquaires et piscine de Paris. Et puis on retrouve surtout Karin Viard. Hormis cette forme de régression réconfortante, le film n a pas grand intérêt ni dans son montage, plans, rythmes, dialogues et bande son ( à... Lire l'avis à propos de Jalouse

1
Avatar Cesarum
4
Cesarum ·

Jalousie maladive

Le film est bien, il passe bien, c'est tout, c'est pas mal, bon donc en fait le film est plaisant à regarder, il fait sourire quelques fois, il rempli son travail, mais ça n'en fait pas un chef d’œuvre du cinéma. En réalité, le film souffre sûrement d'une certaine banalité, bien que cela ne soit pas forcément lassant, mais ce n'est pas le rythme du film qui va vous accrocher. L'histoire se... Lire l'avis à propos de Jalouse

1
Avatar Xelvelvers
6
Xelvelvers ·

Jalouse !

Jalouse est parti pour être un succés dans un domaine qu'il ne souhaitait surement pas lui même explorer. Comment ça s'explique ? Difficile à dire... Nathalie est prof de lettre. Et elle est jalouse. De tout et de tout le monde. De sa fille de 18 ans qui est amoureuse et trés jolie, de son ex-mari qui est heureux avec sa nouvelle femme. Une femme aigri et qui, plus encore que jalouse,... Lire la critique de Jalouse

1
Avatar David Rumeaux
4
David Rumeaux ·

Fragile

Film d'ouverture de la 18éme édition de l'Arras Film Festival, Jalouse est une œuvre de David et Stéphane Foenkinos. Après un premier long en tandem pour Délicatesse, les frères réitèrent, dans un registre similaire, cette fois pour suivre les déboires de Karin Viard. Nous sommes donc placé aux côtés de Nathalie Pêcheux, mère célibataire de 50 ans, qui entre dans une spirale... Lire l'avis à propos de Jalouse

1
Avatar tzamety
8
tzamety ·