Bourne to be naze

Avis sur Jason Bourne

Avatar abolibibelot
Critique publiée par le

Ça commence par des establishing shots de merde sur un hangar avec de la neige à Reykjavik, ça enchaîne sur une phase de hacking digne d'un NCIS du début des années 2000, et on découvre que Najat Vauleau Belkacem a senti le naufrage du gouvernement Hollande et a décidé d'être cyberops à la CIA (ça consiste à hacker un nokia 3210 pour qu'il efface les disques durs des machines à proximité), après ou avant je sais plus Matt Damon tape sur un Albanais, ensuite une poursuite en voiture et Najat qui veut aller faire du minibus à Londres. Ah j'avais oublié l'apparition de Vincent Cassel, plus mauvais acteur français qui est encore moins crédible en agent secret roboto que Nadjat l'est en secops. Après il se passe un truc à Londres (establishing shot de merde, puis scène confuse dans un mall - j'avoue là je me suis endormi une dizaine de minutes). Ca se termine à Las Vegas, il y a un CEO de Palantir/Google/Facebook qui parle de Snowden et ensuite une poursuite de voitures qui dure vingt minutes. Qui veut voir une poursuite de voitures en 2016, qui ? Ensuite Cassel se fait tuer par Matt Damon et on entend le pire remix de tous les temps de Extreme Ways.
Autant les trois premiers Bourne étaient plus que sympathiques, autant ce truc est accablant de nullité. Même le reboot avec Jeremie "Grumpy Cat" Reiner était mieux, c'est dire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 368 fois
1 apprécie

Autres actions de abolibibelot Jason Bourne