Il va falloir penser à changer de voie

Avis sur Jésus Est Revenu

Avatar Big Chibre du 60
Critique publiée par le

Un ami m'a parlé en le plus grand mal de ce court-métrage/vidéo YouTube. Par curiosité morbide je suis allé voir. Et bon Dieu, s'il existe, qu'il nous pardonne pour cette merde !

Le film est bête, embarrassant, mal réfléchis et exécuté. Déjà il faut identifier le genre. Comédie dramatique filmée en docu-fiction ou pastiche de docu-fiction ? Je doute que ce soit une comédie dramatique tant le film n'est pas drôle, voire affligeant par moment. Je ne vois pas ce qu'il a de drôle à censurer ou non le mot "couille". Ce qui me fait dire que le film est un pastiche de docu-fiction c'est l'invraisemblance des personnages. Ceux-ci sont absolument clichés, fantoches et caricaturaux au point que ça en devient gênant. PERSONNE n'a le cynisme du flic et du patron de "bloup" en interview. D'où un prêtre parle-t-il avec autant de franchise ? C'est ridicule et invraisemblable. Ça sent juste la satire de Jean-Kevin, 15 ans, en troisième dans un lycée de la Creuse qui dénonce les inégalités dans le monde. Comme les flics sont des bâtards, ici, ils doivent parler comme des bâtards. Comme les médias ne sont que des sangsues en quête de chiffre et bien le patron de "bloup" est un connard immorale et cynique ! Merci Jean-Kevin !
C'est pour ça que je parlais de film mal réfléchit. Les personnages sont écrits sans mesure ni nuance. Pour faire une vraie satire il aurait fallu montrer des personnages plus terre à terre tenir des propos correctes mais en les rendant incohérents dans leurs actes. Ou en faisant en sorte que leurs propos se contredisent d'une phrase à l'autre, montrant ainsi l'hypocrisie, le mensonge, la malhonnêteté. Ou en jouant sur le montage en faisant un contraste entre ce que disent les intervenants dans une scène et dans la suivantes contredire ce qui a été dit juste avant pour montrer le mensonge, la mauvaise foi...

Pour rester dans la mauvaise écriture, parlons de retournement de situation. Jésus est de retour pour nous apprendre les règles du UNO, ah ce que c'est poilant ! Ce que c'est inattendu !! Mise à part la nullité, le ridicule et la gêne occasionnée par ce twist pourri, essayons d'être bienveillant et ouvert d'esprit. J'ose espérer qu'il n'est pas la que pour la blague. J'ai théorisé que cela sert à désacraliser la religion, pour montrer que les instances les plus sacrées peuvent avoir des enjeux dérisoires et ridicules... Mais ça ne rend pas le twist meilleur ou plus drôle, c'est toujours nul.

Pour parler de la forme, c'est intéressant dans l'idée mais dans l'exécution c'est raté bien comme il faut. Je n'ai pas l'impression que le réalisateur ait compris les codes du documentaire. Ce qui nous renvoie de nouveau vers l'imprécision du genre. Dans un documentaire on ne garde pas les querelles ridicules entre enquêtés ! De plus, ce n'est pas logique de voir ces mêmes personnes se taper un UNO en pleine interview ou de voir flic s'en faire une seule. Pour rester dans l'analyse de la forme, les images sont nulles. Hommage aux effets tout pourris d'artefacts de l'image du live Facebook... Si tu n'as pas les capacités ou les compétences pour faire quelque chose, ne le fait pas.

Autant conclure parce que ça pourrait durer longtemps et j'ai déjà assez consacré de temps de ma vie à cette purge. Victor, il va falloir penser à changer de voie, parce qu'il n'y a pas d'amélioration dans les courts métrage. Autant arrêter au lieu de s'enfoncer.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1300 fois
6 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Big Chibre du 60 Jésus Est Revenu