Table ronde et distillerie

Avis sur Kingsman : Le Cercle d'or

Avatar vincenzobino
Critique publiée par le

Table ronde et distillerie
Les Kingsman ne sont pas encore remis de la perte de Galadriel qu'une nouvelle attaque les mate quasiment tous. Eggsie et Merlin seuls valides ont besoin de renfort pour retrouver l'auteur de cette agression. Leurs recherches les mènent vers Poppie, une américaine adeptes de drogues qu'elle utilise pour souiller la race humaine. Et rien de tel que leurs homologues américains, les Stateman, pour leur filer un coup de main.
La suite du phénomène de 2015 mêlant espionnage et comics est enfin là et elle était attendue. Comment réorganiser les Kingsman sans Galadriel? La tâche s'avérait ardue mais un élément de la bande-annonce et une réplique de Valentins dans le premier opus ne laissaient planer aucun doute: l'on se débarrasse pas aussi facilement de l'homme au parapluie.
Cette suite n'a bien sûr pas l'effet surprise du premier film. Mais l'idée d'une transatlantique s'avère originale et Vaughn ne manque pas d'égratigner le flegme britannique mélangé au patriotisme pop-corn de l'oncle Sam (et une sérieuse satire sur les eaux-de-vie). Et le résultat est un divertissement fort bon, qui néanmoins aurait gagné à être un peu plus court.
Il reste ce côté 20ème degré toujours aussi fou et l'on ne peut résister aux nouveaux personnages: Jeff Bridges hilarant shérif, Julianne Moore en sucrerie mortelle appétissante (la tentation est très forte et pourrait nuire sérieusement). Mais la palme est à... Elton, dont le pastiche est jubilatoire.
Toujours donc le même plaisir. A recommander...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 280 fois
7 apprécient

Autres actions de vincenzobino Kingsman : Le Cercle d'or