Bande-annonce
Affiche L'Ange ivre

L'Ange ivre

(1948)

Yoidore tenshi

12345678910
Quand ?
7.7
  1. 5
  2. 0
  3. 2
  4. 7
  5. 39
  6. 137
  7. 487
  8. 697
  9. 195
  10. 58
  • 1.6K
  • 230
  • 1.6K

Appelé en pleine nuit à soigner un jeune gangster pour une blessure à la main, un médecin alcoolique décèle une infection plus grave, la tuberculose. Il tente de soigner le jeune homme qui ne veut rien entendre, et malgré les disputes et les menaces, il se prend d'amitié pour lui.

Casting : acteurs principauxL'Ange ivre
Casting complet du film L'Ange ivre
Match des critiques
les meilleurs avis
L'Ange ivre
VS
Critique de L'Ange ivre par Philistine

Un film déchirant qui prend vie grâce au superbe duo Takashi Shimura / Toshirô Mifune. Toshirô joue Matsunaga, un jeune yakuza très puissant, le chef du quartier, qui voit son statut radicalement changer après avoir appris qu'il a une tuberculose. Il est soigné par le Docteur Sanada,, ce vieux roublard de la vie que je vais laisser se présenter tout seul : "aime-moi plutôt moi, je suis moche mais je te soignerai gratis". (Autre réplique culte : "c'est chouette la voiture, ceux qui marchent...

38 8
Avatar 小汤 Elvisant
5
小汤 Elvisant
Sans surprises

N'ayant vu que Kagemusha et Rashomôn avant de m'atteler à L'Ange Ivre, c'est avec peu de motivation que j'ai décidé de visualiser ce Kurosawa. Aucun des deux films vus auparavant ne m'ont marqué, Rashomôn m'ayant même parfois semblé à la limite du supportable, je pense tout de même que je dois continuer à voir des films du Japonais car il est considéré par beaucoup comme la crème de la crème du cinéma nippon. Que nenni! Ce sont... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

1 1
Critiques : avis d'internautes (37)
L'Ange ivre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Le vieil homme et la mare.

Remonter aux origines de la filmographie de Kurosawa révèle son talent pour évoquer ses contemporains ainsi qu’un flair inné pour dénicher les comédiens de talent. Bien avant la prestigieuse collaboration qu’on connait, ce film réunit déjà, en 1946, les grands Mifune et Shimura dans un duo fantastique. La gueule d’ange yakusa (Mifune) se voit contrainte de s’imposer les services d’un médecin... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

68 6
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·
Le Dernier des Combats

Avec son huitième long-métrage L'Ange Ivre, Akira Kurosawa nous fait suivre une étroite rencontre puis relation entre un médecin alcoolique et un gangster blessé qui va apprendre qu'il est atteint de la tuberculose. En profitant du relatif relâchement de la censure des années d'après-guerre (c'est selon lui le premier film où il se sent libéré de toute contrainte... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

26 3
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·
Rimbaudsawa !

Le voilà enfin, le fils prodigue est arrivé, l'immense Toshirô Mifune rejoint le gigantesque Akira Kurosawa pour la toute première fois. Et quand deux monstres sacrés dégoulinants de talent collaborent ensemble, il peut se produire une alchimie qui explique pourquoi on qualifie le cinéma de 7ème art. Réalisé en 1948, on nous raconte l'histoire d'un médecin de quartier à Tokyo qui reçoit un soir... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

28 3
Avatar Gwimdor
8
Gwimdor ·
Critique de L'Ange ivre par Boubakar

Ah oui, c'est très réussi, on a une dualité des rapports sociaux extrêmement bien démontrée dans le film. Et Toshiro Mifune a la classe (américaine). Plus d'une fois, les angles de vues, et l'utilisation du grand angle font penser que Kurosawa a été influencé par des films noirs américains. L'annonce d'un prochain remake américain ne m'étonne pas outre mesure, mais en l'état, c'est très réussi... Lire la critique de L'Ange ivre

6
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·
Découverte
Compte à rebours

Ce qui rend ce film très intéressant à regarder, alors que son histoire est plutôt banale, c'est la structure de son récit en forme de compte à rebours. C'est vraiment l'image classique du héros condamné d'avance, du mort à l'arrivée, qui n'a plus rien à perdre. Là quand même Kurosawa commence à sérieusement maîtriser sa narration, il dévoile toutes les cartes assez rapidement, du coup le film... Lire l'avis à propos de L'Ange ivre

22 6
Avatar KingRabbit
8
KingRabbit ·
Toutes les critiques du film L'Ange ivre (37)
Bande-annonce L'Ange ivre