Le début des conneries

Avis sur L'Arme fatale

Avatar AMCHI
Critique publiée par le

L'Arme fatale est quand même un exemple quasi parfait du buddy-movies à l'américaine (ce n'est bien sur pas le 1er film du genre mais il demeure de nos jours encore une référence du genre) qui réunit 2 antagonismes devenant super potes en affrontant de manière très soudée des épreuves qui renforceront leur amitié.

Plus de 30 ans après ce polar d'action de Richard Donner reste très efficace et prenant, je l'avais adoré ado et la dernière fois que j'avais revu cette saga j'étais resté sur ma faim or cette fois-ci je les revois tous avec grand plaisir.
Ce premier opus est souvent considéré comme le meilleur et je dirais que c'est juste, c'est aussi le plus violent voire le plus sombre des 4 opus, on découvre les personnages assez rapidement, le scénario de Shane Black dans son genre est très bien écrit car on ne tourne pas autour du pot donc on rentre vite dans le sujet.
Les personnages de Martin Riggs et Roger Murtaugh semblent avoir été crées pour Mel Gibson (rôle qu'il accepta de suite) et Danny Glover bien que plusieurs autres noms furent pressentis, les 2 acteurs ont une véritable alchimie à l'écran et rendent attachants ce duo apparemment mal assorti d'un chien fou et suicidaire et d'un flic respectable et père de famille.
L'action y assez présente avec des scènes tout à fait convenables (sauf peut-être le combat final entre Riggs et Joshua qui est mal monté), les scènes familiales coupent parfois le rythme du film mais elles font aussi parties du charme de cette saga.
Ce 1er volet comporte aussi de bons méchants avec ce duo formé du boss joué par Mitchell Ryan et de son homme de main joué avec délectation par Gary Busey.

Ce type de cinéma a été souvent imité et disparaît peu à peu, L'Arme fatale n'a rien révolutionné toutefois c'est du divertissement ricain de bonne qualité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 94 fois
8 apprécient

AMCHI a ajouté ce film à 7 listes L'Arme fatale

Autres actions de AMCHI L'Arme fatale