Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

"Mais vous allez faire quoi ? - Je vais faire de mon mieux, très cher."

Avis sur L'Étrange Noël de Monsieur Jack

Avatar Ann - Aël
Critique publiée par le

Quand on me demande quel est mon film préféré et que je réponds, avec mes grands yeux d'enfant et mon petit sourire rêveur : "L'étrange Noël de Mr Jack", j'ai toujours droit aux mêmes réactions...en voici quelques exemples :

"Hahahahahaha ! Ah pardon, tu étais sérieuse...désolée."
"Mais...c'est un dessin animé..."
"Mais...c'est une comédie musicale..."
"Mais...tu avais peur de Jack quand tu étais petite ! D'ailleurs, souviens-toi : tu ne voulais plus regarder ta cassette du Roi Lion parce que la bande-annonce de L'étrange Noël de Mr Jack qui précédait le film te faisait hurler de terreur..."
"Aaaaah bah c'est bien dans ton trip gothico-romantico-poético-musico-cucul..."
"Et tu te dis cinéphile...tu es ridicule."
"Aaaah, mais je croyais que tu étais fan de Tim Burton ! Or, je sais pas si t'es au courant, mais L'étrange Noël de Mr Jack n'est PAS un Burton ! HAHA ! Je t'apprends un truc, là, hein ? En fait c'est Henry Selick qui l'a réalisé. Parce que bon, Burton l'a juste produit hein, et puis d'ailleurs, il n'a été présent sur le tournage que pendant quelques j... - TA GUEULE !"

Du coup, vous savez quoi ? Merde. Voilà.
Oui, je suis cinéphile. Et on peut tout à fait être cinéphile et aimer les films de cette trempe, un peu hybride, un peu unique en son genre, musical ET animé. Tu penses qu'il n'y a que les enfants qui aiment Disney ?!
Oui, j'aime Tim Burton. Je sais bien que c'est spécial et qu'il ne fait pas forcément l'unanimité, mais je m'en tape.
Oui, je sais que le film n'est pas DE Tim Burton (mais ça, on y reviendra).
Oui, je sais que ça chante, et j'aime ça parce que les musiques sont BELLES. D'ailleurs essaye d'écouter la BO au moins une fois dans ta vie ou n'importe quelle autre BO de Danny Elfman et tu arrêteras peut-être de nous casser les balls avec Maître Gims et Black M (oups, je vais peut-être pas me faire que des copains, sur ce coup-là).
Oui, je sais que c'est un film d'animation. Et alors ? Parce que c'est un film d'animation, ça ne devrait être ni bon ni sérieux ? On parle pas de Dora, là, merde.

Bref. Ce film est pour moi ce qu'on pourrait appeler un "chef d'oeuvre complet".
Pourquoi ?

Pour l'histoire :
Dans la ville d'Halloweentown, peuplée de monstres et de choses peu ragoutantes, Jack le roi des citrouilles, qui n'est autre qu'un immense squelette aux allures de SlenderMan, est un peu la vedette locale. Chargé chaque année d'animer et de mettre en place la fête d'Halloween (oui, ils n'ont que ça à faire, et une fois la fête terminée, on se met directement aux préparatifs d'Halloween prochain), il est tellement essentiel à la ville que sa disparition causerait un véritable chaos. C'est pourtant ce qu'il arrive, après une Xième représentation, où Jack, qui en a ras l'occiput d'être si aimé et qui est fatigué de toute cette pression, préfère se barrer pendant une nuit. Et là, tadam ! Il marche tellement longtemps qu'il s'endort (toujours en marchant) et tombe crâne à écorce avec les arbres symbolisant les principales grandes fêtes (Halloween, Pâques, la Saint Valentin, la Saint Vincent et...Noël). Subjugué par la porte représentant un beau sapin qui brille, Jack l'ouvre et est...aspiré dans la ville de Christmastown, opposée à Halloweentown, peuplée de gentils lutins et de petits pingouins où on prépare Noël toute l'année. C'est là que commence la vraie aventure.
Sur le papier, c'est loufoque, c'est perché et on se dit que Burton, qui a écrit le poème dont a été tiré l'histoire du film, doit probablement se shooter à la neige artificielle. Bah pas du tout. Le résultat est poétique, beau et d'une originalité sans pareille, le tout sublimé par une BO à tomber... (ooooh, une transition !)

Justement, parlons de la musique :
Ecoute ça : merci Danny Elfman !
Tu noteras que la voix chantée de Jack n'est autre que celle de Danny Elfman himself. Comment ça, tu ne le connais pas ? Bon...tu as déjà vu un épisode des Simpsons ? Tu as entendu le générique ? Alors tu connais Danny Elfman, compositeur attitré et ami fidèle de Tim Burton depuis ses débuts.
Je ne peux résister à l'envie de vous partager une vidéo : celle de M'sieur Elfman au Grand Rex en octobre 2015 chantant lui même une de ses chansons, Oogie Boogie's Song. 62 ans, une bête de scène déjantée, modeste, incroyable.
Pour conclure, une BO à se taper la tête contre les murs tant elle est adaptée, douce, juste et belle, tout simplement.

Ensuite, les personnages :
TOUS les personnages sont réussis. Des sorcières aux vampires en passant par le maire d'Halloweentown ou les musiciens, tous les personnages ont leurs petites spécificités. Burton (oui, parce que les personnages et les croquis de départ SONT de Burton) a réussi à créer 3 types de personnages très différents dans ce film :
- les monstres effrayants d'Halloweentown, macabres et drôles ;
- les personnages colorés et innocents de Christmastown ;
- les humains, dans la simplicité et la sobriété.
Je sais pas vous, mais personnellement, se lancer dans un projet aussi vaste et maîtriser aussi bien trois univers aussi différents dans un même film, je dis bravo et je dis merci !
Après, je dois dire que le couple Sally/Jack est pour moi le plus "beau" couple de l'histoire du cinéma.
Dites-moi ce que vous en pensez mais un épouvantail super populaire qui perd toute envie d'exister et pour qui la gloire ne signifie plus rien à part la routine et l'ennui, qui rencontre une poupée de chiffon maltraitée par son créateur mais qui aime cependant beaucoup la vie et s'émerveille de tout, qui tombe folle amoureuse de cet épouvantail, qui le suit sans bruit, sans jamais se plaindre devant lui, qui le conseille du mieux qu'elle peut et s'inquiète pour lui jusqu'à devenir sa propre conscience (car c'est comme ça que j'ai compris le film. Je me suis toujours dit que la fin signifiait que Jack, en retrouvant Sally, retrouvait la raison...après c'est mon interprétation personnelle) bah je trouve ça magnifique. Je pense que c'est une des plus belles histoires d'amour du cinéma... Et puis niveau design, l'un comme l'autre sont très réussis. Jack, personnage typiquement burtonien, grand, mince, élancé, aux membres immenses, tout en noir et blanc (le stop motion lui va comme un gant, à ce personnage) et Sally, petite, aux couleurs ternes, au grands yeux et au sourire magnifique, j'adore.
Bref, pour les personnage, rien à redire.
(petit plus pour Zéro, le chien fantôme de Jack...décidément, je crois que Burton est le seul à pouvoir rendre les chiens morts mignons (cf Frankenweenie et Les Noces Funèbres).)

Les décors :
Pareil que pour les personnages : trois univers pour trois styles totalement différents !
Si à Halloweentown, l'ambiance générale est plutôt sombre et sale, en écoutant du jazz tout triste entre les poubelles et les fontaines d'eau verte, à Christmastown, on patine avec les pingouins sur de la glace blanche et immaculée, on décore des sapins avec plein de petites lumières de toutes les couleurs en écoutant des lutins jouer de la trompette. Ça donne envie, non ?
Chez les humains, par contre, rien de bien extravagant. C'est tout comme chez nous, en fait. C'est simple.
Bref, chaque lieu a ses codes couleurs et codes musicaux. On s'y retrouve complètement et on s'y croirait presque !

Pour finir, mon petit coup de gueule :
Y'en a marre de ces gens qui sont persuadés d'avoir la science infuse et de tout savoir sur tout.
Donc je vais vous le dire une fois pour toutes, et j'espère que le message sera entendu : NON, je ne suis pas stupide et en général, quand je parle d'un sujet, c'est que je le maîtrise pas trop mal.
Quand je te dis que L'étrange Noël de Mr Jack est le film qui m'a fait découvrir Tim Burton et qui fait qu'aujourd'hui, je suis fan du bonhomme, je t'en supplie, arrête de répondre "MAIS c'est PAS Burton."
JE SAIS, MERDE.
Je sais que Disney a grandement collaboré et je sais aussi que le réalisateur est Henry Selick. T'es pas non plus obligé de me rappeler à chaque fois que je parle du film que Tim Burton n'a pas été présent très longtemps sur le tournage et de jubiler quand je dis que tu as raison (non, c'est pas DU TOUT du vécu !). Donc voilà, STOP. Et puis on ne me fera pas croire que sans Burton, ce film aurait un jour existé. Les croquis sont de lui, l'histoire est de lui aussi. Donc quoi qu'on en dise et quoi qu'on en pense, si Mr Jack n'a pas été réalisé par Burton, il est quand même de Burton !
Voilà !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1309 fois
35 apprécient · 1 n'apprécie pas

Ann - Aël a ajouté ce film d'animation à 11 listes L'Étrange Noël de Monsieur Jack

Autres actions de Ann - Aël L'Étrange Noël de Monsieur Jack