Affiche L'Impératrice Yang Kwei-Fei

Critiques de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

Film de (1955)

  • 1
  • 2

Concubine à la vie, Impératrice à la mort

Tableaux vivants, camaïeu de bleu, de rose et d'or, c'est un régal des yeux dès la séquence d'ouverture de ce premier film couleurs de Mizoguchi : la Chine au 8ème siècle où la dynastie Tang connaît à la fois son apogée et son déclin. Un vieil empereur voûté, à la démarche hésitante, dispense ses dernières forces à résister aux sbires de... Lire la critique de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

103 75
Avatar Aurea
8
Aurea ·

L'impératrice parvenue

Co-production entre la Daei et Run Run Shaw le hongkongais qui s'apparente à un film de commande pour Mizoguchi où il parvient malgré tout à insuffler sa grâce épurée. Pour son premier film en couleurs, dont l'utilisation est plutôt remarquable, la réalité historique est assez déformée puisque la famille Yang et l'impératrice sont censés être de froids calculateurs alors que le film présente une... Lire l'avis à propos de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

20 2
Avatar drélium
7
drélium ·

Cendrillon dans les cendres

C'est le premier film en couleurs de Kenji Mizoguchi et il est d'une absolue magnificence. L'action se déroule dans la Chine du VIIIème siècle, sous le pouvoir de la dynastie Tang. La fluidité du premier plan circulaire introductif, à l'intérieur du chatoyant palais impérial donne le ton : La maîtrise de la couleur, subtil équilibre de lumières et d'ombres sublimera la totalité du film.... Lire la critique de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

5 8
Avatar abel79
10
abel79 ·

Une tragédie subtile, servie par d'excellents interprètes et des couleurs somptueuses

Une fois de plus Kenji Mizoguchi réalise avec « L'Impératrice Yang Kwei-Fei » un long métrage impressionnant de maîtrise, porté par la subtile interprétation de Machiko Kyô, de Masayuki Mori et, chose nouvelle, une pellicule en couleurs. Esthétiquement parlant, on retrouve ainsi la rigueur de la composition du plan commune à tous les films du japonais, et l'on peut découvrir en plus son... Lire la critique de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

12 13
Avatar Arthur Debussy
9
Arthur Debussy ·

Si Mizoguchi est Dieu...

Si Mizoguchi est Dieu, comme le soutient Skorecki, alors "l'Impératrice Yang Kwei Fei" doit être la meilleure manière de contempler son essence divine. Je n'avais vu de ce film jusqu'alors qu'une version pitoyablement dégradée, et pouvoir contempler les couleurs originales d'une oeuvre qui fut le "premier" travail d'un grand maitre japonais sur... Lire l'avis à propos de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

6
Avatar Eric BBYoda
9
Eric BBYoda ·

Peine d'amour perdu.

Dans la Chine du VIIIe siècle, l'empereur Huan Tsung est inconsolable depuis la mort de son épouse, et noie son chagrin et ses larmes dans la musique, la seule chose qui le fasse encore tenir debout. Arrive un jour, parmi ses nombreuses prétendantes, une jeune femme qui ressemble fortement à son épouse, au point qu'il daigne lui témoigner un peu d'intérêt, lequel va s'accentuer lorsqu'il voit... Lire la critique de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

5 2
Avatar Boubakar
8
Boubakar ·

Je préfère Mizoguchi en noir et blanc et passionné !!!

Contrairement à nombre de ses compatriotes et collègues, Kenji Mizoguchi les deux seules fois où il a utilisé la couleur s'est pas franchement montré un as. Sa photographie est franchement pâlichonne et pâteuse. Et du pâlichon pour un sujet de mélodrame passionné, ça le fait pas... On aurait dû avoir au contraire une photo flamboyante, qui brille de mille feux façon Douglas Sirk.... Lire la critique de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

12 3
Avatar Plume231
5
Plume231 ·

Fille du Ciel

Un empereur passionné de musique qui sera chassé du trône par son propre fils.Et qui se souvient des temps heureux, ceux où il s’adonnait à sa véritable passion, la musique ,pendant que s’installait aux rênes de l’Etat la famille yang Kwei Fei grâce au népotisme, qui n’était pourtant qu’un lieu commun de la gouvernance de l’époque, mais avec une telle impudence que la révolte se mettrait un... Lire l'avis à propos de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

1
Avatar STEINER
10
STEINER ·

Yang Kwei-Fei

Un coeur lourd qui, dans un palais endormi, enfin se tait. Une voix amante qui depuis longtemps s'était tue. Deux rires à l'unisson, deux rires d'outre-tombe incarnant deux âmes flottantes, deux âmes en liberté. Le cosmos en est tout chose. Ainsi s'achève le film de Mizoguchi. Et l'histoire terrestre de l'empereur Hsuan Tsung et de sa favorite Yang Kwei-Fei. Renommée pour sa délicieuse peau... Lire la critique de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

Avatar NexusSix
8
NexusSix ·

De la couleur...incroyable

Film un peu à part dans l'immense œuvre de Mizoguchi, son premier film couleur (sachant qu'il en a fait que deux), une collaboration sino-japonaise et une délocalisation de sa narration de son Japon habituel vers la Chine du XIème siècle. Il s'agit ici d'une belle histoire d'amour sorte d'Aladdin inversé où un empereur chinois qui s'ennuie va tombé amoureux d'une simple courtisane par le... Lire l'avis à propos de L'Impératrice Yang Kwei-Fei

Avatar dieujaune
7
dieujaune ·
  • 1
  • 2