Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche L'Incorrigible

Critiques de L'Incorrigible

Film de (1975)

  • 1
  • 2

J’ai pris, d’un coup, quarante ans !

J’avais conservé un bon souvenir de ce film. Avouez que l’affiche est aguicheuse : de Broca aux manettes, Audiard aux dialogues, les deux réunis au scénario et Belmondo en tête d’affiche. L’affaire est bien menée. Escroc et bonimenteur, Bébel accumule les excentricités, les déguisements et les mensonges. Il bondit, s’exclame et s’auto-parodie avec bonheur : « Enfin, Raoul ! Tu peux... Lire la critique de L'Incorrigible

12 11
Avatar Step de Boisse
5
Step de Boisse ·

Le mytho

Un vrai bonheur pour les fans de Bebel, tandis que les autres doivent faire la grimace. Philippe De Broca à la réalisation et Michel Audiard aux dialogues (les deux collaborant au scénario) offrent à Jean-Paul Belmondo un rôle d'aigrefin mythomane à sa (dé)mesure. Ce baratineur flamboyant multiplie les escroqueries comme les conquêtes féminines, et chacun(e) le connaît sous un... Lire l'avis à propos de L'Incorrigible

3
Avatar Val_Cancun
7
Val_Cancun ·

… Et comme il a raison !

Avoir revu récemment Jean-Paul Belmondo dans l’excellent Cent mille dollars au soleil m’a donné envie d’une petite resucée dans un film un peu postérieur. Dans ce qui est, à mes yeux, le chef-d’œuvre de sa période cavalcadante (aussi justement nommée "Tagada tsoin-toin") qui va du Magnifique en 1973 à L’as des as de 1982, en passant par L’Animal de... Lire la critique de L'Incorrigible

4
Avatar Impétueux
8
Impétueux ·

L'INCORRIGIBLE de Philippe de Broca

Du Bebel qui s'amuse et amuse son monde. Cette première collaboration entre Philippe de Broca et le scénariste et dialoguiste Michel Audiard est une réussite. Cette histoire d'escroc, mythomane et séducteur est de très fine facture. Le personnage que joue Julien Guiomar vient contrebalancer le personnage de Jean-Paul Belmondo. Il donne à son personnage de la profondeur ainsi qu'une mélancolie... Lire l'avis à propos de L'Incorrigible

3
Avatar littlebigxav
8
littlebigxav ·

Festival de bébeleries

Je me souviens quand j'avais vu ce film étant ado en 1975, je l'avais trouvé beaucoup moins percutant que les autres films de Belmondo, et je n'ai jamais pu au gré de mes revionnages au cours des années, l'apprécier pleinement. A quoi ça tient ? Ces retrouvailles avec De Broca laissaient l'espoir d'un nouveau succès, alors certes le film lors de son exploitation en a eu, mais moi je trouve... Lire la critique de L'Incorrigible

13 6
Avatar Ugly
5
Ugly ·

Critique de L'Incorrigible par Bestiol

Excité, survolté, surjoué (bah, c'est Belmondo, c'est vrai), pas de temps mort et néanmoins ennuyeux confinant au pénible. Ah, et pas drôle, pour couronner le tout. Lot de consolation, un villebrequin pour Torpenn, et Anémone dans un mini-rôle (de pute, dans le panier à salade). ... Non, et puis c'est vrai, Bujold craquante (plus une scène où elle n'a pas de soutif). Allez, je remets 4/10. Lire l'avis à propos de L'Incorrigible

7 3
Avatar Bestiol
4
Bestiol ·

De Broca rate son coup

Avec L'Incorrigible le duo Bébel/De Broca nous offre leur film le moins réussi on est très loin des amusants et aventureux L'Homme de Rio ou Le Magnifique ; outre une intrigue des plus limitée on s'ennuie rapidement devant ce film fade ou seul Bébel et l'ensemble des acteurs apportent de la fraîcheur à cette décevante comédie.... Lire la critique de L'Incorrigible

3 2
Avatar AMCHI
3
AMCHI ·

La verve.

C'est un Belmondo électrique qui passe d'un personnage à l'autre, qu'a mis en scène De Broca dans l’incorrigible. Belmondo est l'acteur parfait pour incarner ce personnage à la verve et au bluff hors catégorie. Quand on sait que l'idée première de De broca et d'Audiard était d’offrir le rôle à Ventura on se dit heureusement que celui-ci les a envoyé paître avec leur scénario. Car le destin du... Lire l'avis à propos de L'Incorrigible

2 1
Avatar Heurt
8
Heurt ·

Critique de L'Incorrigible par Alligator

Alors, bien sûr, ce n'est pas le meilleur Audiard, pourtant il y a quelques scènes qui valent la peine d'être vues, en l'occurrence d'être entendues, notamment les scènes où Julien Giomar (magistral) évoque le Mont St-Michel ou sa bien aimée, ou mieux quand il verse sa bile à l'encontre de la médiocrité de ses contemporains. Rien que pour ces petits instants, ces petits bijous made in Audiard,... Lire la critique de L'Incorrigible

2
Avatar Alligator
6
Alligator ·

Critique de L'Incorrigible par Blockhead

Plus « incorrigible » que jamais, Bebel, en très grande forme, retrouve son complice et ami Philippe de Broca pour un cinquième film, qui sans atteindre les sommets de «L’Homme de Rio» ou du «Magnifique», lui offre l’occasion de se livrer à de réjouissants numéros de déguisement avec, cerise sur le gâteau, des dialogues mitonnés par Audiard. Lire la critique de L'Incorrigible

2
Avatar Blockhead
5
Blockhead ·
  • 1
  • 2