Heroic Comedy

Avis sur L'Incroyable Burt Wonderstone

Avatar MalevolentReviews
Critique publiée par le

Une comédie sur l'univers des magiciens avec Steve Carell, Steve Buscemi et Jim Carrey ? Pourquoi cela n'a pas été fait plus tôt ? Confectionné par les deux scénaristes de Comment tuer son boss ?, The Incredible Burt Wonderstone nous entraîne à Las Vegas, dans le monde lumineux des spectacles de prestidigitation où une star du métier égocentrique et hautaine va faire le grand plongeon et perdre tout ce qu'il a un une journée. Il faut dire qu'en 2013, les gens sont un peu lassés de voir les mêmes tours et préfèrent se pencher sur un arriviste beau gosse et déjanté qui s'inflige des douleurs impensables et inhumaines pour le plaisir des yeux....

Ce sosie de Chriss Angel (interprété par un Jim Carrey toujours aussi fracassant) va peu à peu voler la vedette de l'ex-grand Burt Wonderstone (Steve Carell dans l'un de ses meilleurs rôles), tombé au plus bas depuis sa dispute avec son ami d'enfance et partenaire Anton Marvelton (Steve Buscemi, tout simplement parfait). Forcé de faire des tours minables dans une maison de retraite, Burt va pourtant ici rencontrer l'unique personne qui le fera redevenir l'homme qu'il était autrefois, un grand magicien voire même le meilleur. Un pitch classique présenté sur un schéma on ne peut plus classique mais pourtant la recette fonctionne toujours aussi bien et, entrecoupé de passages sincèrement hilarants, le long-métrage parvient en quelques minutes à devenir quasiment culte.

Car outre son aspect foncièrement comique, The Incredible Burt Wonderstone contient toutefois des passages d'émotions réussis et une belle leçon de vie qui ne nous tirera pas la larme à l'œil mais ne sombre jamais dans le ridicule. Reposant essentiellement sur les épaules de Steve Carell, le film n'en oublie cependant pas ses personnages secondaires exploités à la perfection, du sidekick un brin loser campé par Steve Buscemi à l'assistante sexy mais pas conne interprétée par la magnifique Olivia Wilde sans oublier Alan Arkin délectable en vieux mentor sarcastique et bien entendu Jim Carrey qui endosse pour la première fois un rôle de méchant aussi hilarant que détestable.

Épaulé par une mise en scène dynamique présentant des séquences de prestidigitation bluffantes parfois orchestrées par les comédiens eux-mêmes (le tour du « Pendu » vous laissera bouche bée), The Incredible Burt Wonderstone est une vraie réussite où l'on rit à foison tout en suivant une histoire intelligente et pleine de rebondissements.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 65 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de MalevolentReviews L'Incroyable Burt Wonderstone