👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

L'Isolé

Lucky Star

1929

562

1.3K

129

8.3

Film de Frank Borzage · 1 h 25 min · 7 mars 1930 (France)

Genres : Drame, Muet

Casting (acteurs principaux) :

Janet Gaynor, Charles Farrell, Guinn 'Big Boy' Williams, Paul Fix, Hedwiga Reicher, Gloria Grey, Hector Sarno, Billy O'Brien

Pays d'origine :

États-Unis
Casting complet et fiche technique

Mary rencontre Tim lorsque la guerre est déclarée. Tim part pour les champs de bataille, où il perd l'usage de ses jambes. De retour, Mary lui rend visite.

voiron

voiron

Frank Borzage quel talent !

il y a 7 ans

drélium
10
drélium

Critique positive la plus appréciée

Crippled avenger

Ralalalala y a rien à faire, il se passe rien mais Borzage est trop fort. Quand elle regarde sur la colline.... C'est pur comme si le film sortait d'un espace-temps où le cinéma n'était pas encore...

Lire la critique

il y a 9 ans

Aurea
10
Aurea

La bonne étoile

Borzage : un nom magique, qui pour moi évoque depuis L'Heure suprême la quintessence même du mélodrame, ces histoires fortes et naïves à la fois où le bien triomphe du mal, où le bonheur se fait jour...

Lire la critique

il y a 9 ans

Docteur_Jivago
9

L'amour n'a pas d'obstacle

Élevée dans une famille pauvre, Mary subvient aux besoins des siens en vendant de la nourriture aux ouvriers de la ligne électrique et par la même occasion, rencontre Tim et Wrenn. C'est à cette...

Lire la critique

il y a 7 ans

bilouaustria
7
bilouaustria

It's a wonderful life.

Si Borzage a été distribué si tardivement en France, c'est peut-être parce que ses films sont si typiquement américains (de même que Guitry est si typiquement français qu'il n'a jamais existé...

Lire la critique

il y a 9 ans

Torpenn
9
Torpenn

Le fesseur suprême

Je ne sais pas si je vous ai déjà dit que Janet Gaynor était la plus belle femme du monde, mais ça semble se confirmer de plus en plus... Grâce à mademoiselle Socinien, je peux poursuivre ma série...

Lire la critique

il y a 11 ans