Affiche La Captive aux yeux clairs

Critiques de La Captive aux yeux clairs

Film de (1952)

Voyage initiatique vers le Missouri

Quatre ans après "Red River", Howard Hawks revient aux westerns avec "The Big Sky" où il nous fait suivre une expédition de trappeurs dans le Missouri dans le but de faire des échanges commerciaux avec les Indiens Pieds-Noirs. Howard Hawks signe un western assez singulier et s'éloignant des codes du genre alors en vogue à Hollywood. Il nous fait ici suivre une histoire de pionniers, d'amitié et... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

38 4
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Le convoi de trappeurs

Hawks n’a fait « que » cinq westerns, mais il est parvenu à y déployer toute la diversité du genre. Après le film de convoi (Red River) et avant ceux d’une ville aux abois (Rio Bravo et El Dorado), La captive aux yeux clairs est son exploration du western pro-indien.... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

26 2
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Un long métrage attachant, à l'image de ses personnages

« La Captive aux yeux clairs » n'est pas le long métrage le plus connu ni le plus célébré d'Howard Hawks. Et pour cause, ce fut un échec commercial à sa sortie, Hawks n'en fut d'ailleurs jamais tout à fait satisfait. Pourtant je le préfère largement à « La Rivière Rouge » son premier western, quelque peu austère et brutal, alors que « la Captive aux yeux clairs » est un modèle d'harmonie et... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

13 9
Avatar Arthur Debussy
9
Arthur Debussy ·

Miss Missouri et les cow boys

Un bon cru dans le genre western d' aventure avec des personnages secondaires réjouissants qui ont de la gueule. Un brin nonchalant dans le rythme à l'image du Missouri. Aurait été un grand film si en face de lui Douglas avait eu un vrai compère et non un acteur un peu fade... Et si Hawks avait poussé à fond la rivalité amoureuse... Bref si un peu de tragédie s'était immiscé dans le trop sage... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

16 2
Avatar PhyleasFogg
7
PhyleasFogg ·

Balade mouvementée sur le Missouri

Avec ce western qui s'éloigne des codes du genre, Howard Hawks signe un grand film d'aventure, ainsi qu'une ode à la nature pleine de charme. La mise en scène souvent calme surprend, notamment à cause de l'utilisation de nombreux plans contemplatifs courts ; mais également par la présence quasi-constante de l'eau et de décors boisés à l'écran, qui contrastent avec les étendues désertiques que... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

14 2
Avatar Libellool
8
Libellool ·

Pieds Noirs et Grand Teton

1939 : les Indiens de La Chevauchée Fantastique représentent une masse emplumée hurlante à cheval, une menace déshumanisée avide de scalps qui fond implacablement sur la diligence et qu'on soupçonne de violer les femmes et de manger les enfants (ou le contraire), et contre laquelle tous les coups sont permis. 1971 : les Indiens de Little Big Man parmi lesquels vit Dustin Hoffmann sont de... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

18 2
Avatar fabtx
7
fabtx ·

Le fleuve des géants

La toute première séquence, mettant en scène un Kirk Douglas guilleret, sautillant çà et là avant de tomber lamentablement par terre pour ensuite recevoir quelques torgnoles de la part de son futur meilleur ami, ne met pas franchement en confiance. Mais la voix off qui annonce une petite histoire de la glorieuse et héroïque conquête de l'Ouest ("Cette histoire est celle... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

12 2
Avatar Morrinson
8
Morrinson ·

Ode à la nature

Si on veut pinailler, on peut dire que la Captive aux yeux clairs n'est pas tout à fait un western mais plus un grand film d'aventure qui apparait comme une ode à la nature dont Hawks a su se faire le peintre passionné ; l'action se passe en effet bien avant la période classique qui va de la guerre de Sécession (1865) à la fin du XIXème siècle, à l'époque des trappeurs, c'est... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

33 34
Avatar Ugly
8
Ugly ·

Un long fleuve tranquille

Il ne s’agit pas forcément du film de Howard Hawks le plus apprécié mais je le classe pour ma part parmi les meilleurs films que j’ai pu voir du réalisateur. Tout simplement parce qu’il s’agit d’un des plus beaux films sur l’amitié que j’ai pu voir en plus d’être un superbe western au rythme envoûtant. J’ai beaucoup aimé l’introduction du film, deux mecs qui se rencontrent un peu par hasard,... Lire la critique de La Captive aux yeux clairs

6 2
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·

Critique de La Captive aux yeux clairs par Selenie

Quatrième western de Howard Hawks, il se distingue des autres car ici pas de grande chevauchée, ni de cow-boys, ni de shérifs, l'histoire se déroule bien avant, s'inspirant des Frontiers Men, trappeurs et autres colons aventuriers, explorateurs du vrai Ouest sauvage et inconnu du monde civilisé. L'histoire est donc celui du commerce encore pacifique avec les indiens des Rocheuses aux alentours... Lire l'avis à propos de La Captive aux yeux clairs

6
Avatar Selenie
9
Selenie ·