Et Ford posa les bases du Western...

Avis sur La Chevauchée fantastique

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Alors que les indiens sont prêts à la guerre, une diligence, où se trouve notamment une femme enceinte, un shérif, un joueur, un médecin alcoolique ou encore une prostitué, bientôt rejoint par Ringo, un hors la loi, s'apprête à traverser un dangereux territoire...

Quel film et quelle maîtrise de John Ford ! Alors si je devais reprocher une chose à ce western, ce serait que certains personnages soient un peu trop enfermé dans une caricature, à tel point d'en devenir légèrement énervant par moments (notamment le médecin alcoolique ou celui qui accompagne la diligence). Mais excepté cela, "Stagecoach", inspiré d'une nouvelle de Maupassant, m'a conquis de bout en bout et permet à John Ford de marquer une étape importante dans son genre de prédilection.

Braquant sa caméra sur cette diligence, Ford montre tout son talent pour ce qui est de filmer des personnages et, en très peu de temps, les rendre attachant, notamment la prostitué et Ringo, dont il traite les rapports avec finesse, sensibilité et mélancolie. Il donne une importance à chacun, que ce soit ce joueur (symbolisé par la carrure de John Carradine) ou les rôles féminins, et c'est avec talent et un minimum d'ambiguïté qu'il va étudier les rapports qu'ils auront entre eux. Un vrai souffle traverse l'oeuvre et il bénéficie d'une excellente écriture, tant au niveau des dialogues que des personnages ou de l'avancement de l'histoire. Et puis, John Ford filme Monument Valley comme personne, il met très bien en valeur les paysages et l'immensité de l'Ouest, c'est un régal.

Il met en scène un groupe de personnages représentatifs de l'ensemble de la société et étudie leur réaction face aux dangers mais aussi à la vie. Sur un rythme plutôt lent et une action minimaliste, il préfère se concentrer sur la psychologie des personnages et leur façon de voir, et ça marche à merveille. Il retranscrit toute la peur, les limites et les intentions des personnages et l'intensité monte plus le danger approche jusqu'à une magnifique scène d'attaque où Ford montre (à nouveau) tout son talent derrière la caméra et plusieurs séquences sont mémorables. "Stagecoach" c'est aussi la première rencontre entre John Ford et John Wayne. On le découvre lorsqu'il attend la diligence, avec charisme et présence et il impose tout de suite sa stature pour un rôle qui lui va si bien.

Film fondateur pour le western, "Stagecoach" n'a rien perdu de sa puissance au fil des années. Ford regroupe un échantillon de la société qu'il met face à la peur, aux dangers et à la vie et filme ça avec sensibilité et talent...Brillant.

Mes John Ford : http://www.senscritique.com/liste/La_destinee_de_John_Ford/437556

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1246 fois
37 apprécient

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 8 listes La Chevauchée fantastique

Autres actions de Docteur_Jivago La Chevauchée fantastique