Le machin d'une autre époque

Avis sur La Chose d'un autre monde

Avatar Axel CADIN-REMY
Critique publiée par le

La Chose d'un autre monde (The Thing from Another World) de Howard Hawks est un film extrêmement sacralisé que les gens connaissent souvent sans le connaitre, car le remake à qui il donna naissance trente-et-un ans après lui: The Thing de John Carpenter est l'un des films d'horreur les plus connus de l'histoire. Notons au passage que ce remake a eu le droit à un remake éponyme en 2011 réalisé par un certain Matthijs van Heijningen Jr.

Le film est un huis-clos où un groupe de personnages se retrouvent enfermés pour lutter contre une menace comme Hawks en a fait d'autres dans sa filmographie (Rio Bravo, El Dorado etc...). Cow-boys, bureau de shérif et bandits dans ses westerns. Militaires et scientifiques, base et extraterrestre dans ce film. Le genre est fécond, c'est pourquoi Hawks s'en est servi pour élaborer ses procédés pour instaurer du suspense que Carpenter perfectionneras plus tard.

Des scientifiques tout émoustillés partent dans le désert polaire pour découvrir ce qu'ils pensent être le tout premier vaisseau extra-terrestre sur terre. Détruisant par erreur le vaisseau dans leur précipitation, ils arrivent néanmoins à trouver son pilote enfermé dans la glace et le ramènent alors à leur base.

Le mystère autour de cette créature commence alors doucement à s'installer, sa silhouette opaque se dessine vaguement dans sa prison de glace et les scientifiques ne cessent de se poser des questions: est-elle toujours en vie ? Comment va-t-elle réagir si elle l'est et qu'elle nous voient ? Sera-t-il possible de dialoguer avec elle ?
Après une interminable attente, la chose est enfin libérée mais elle ne se dévoile pas à l'écran, seule l'influence immédiate qu'elle a sur le gardien qui la surveillait est montrée. L'homme panique, lui tire dessus avec son arme et quitte la pièce terrorisé. Les scientifiques courent après la créature pour le voir derrière la fenêtre ... Et tout le mystère s'effondre. La créature n'est qu'un humanoïde qui se meut comme un humain normal.

Bien sûr que les années 50 ne permettaient pas d'avoir des effets spéciaux aussi éblouissants que le cinéma en produit aujourd'hui, mais l'époque n'excuse pas la médiocrité de la mise en scène. La chose est trop exposée, trop montrée, trop humaine alors qu'elle ne le devrait pas. L'exposition floue dans la glace était parfaite alors il aurait simplement suffi que seuls d'infimes parties de la créature ne soient montrés que dans des rares et courts plans pour que le mystère autour d'elle survive.

Le film n'a alors plus que son scénario très menu, avec des personnages creux et peu développés, la courte durée du film ne permet pas de les traités correctement.

La Chose d'un autre monde est un film qui a mal vieilli, les innombrables films fantastiques qui ont découler de lui, meilleurs sur tous les aspects ainsi que les progrès techniques, l'ont rendus obsolète.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 20 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Axel CADIN-REMY La Chose d'un autre monde