👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Voici un film intéressant: à mi-chemin entre le bon téléfilm et le film moyen, doté d’une histoire assez banale d’ado qui découvre sa voie en même temps que sa voix, de sentimentalisme de la jeune fille en fleur qui en pince pour le brun taciturne, le tout sur une bande annonce 100% Sardou.

Jusque là ça aurait de quoi me donner des boutons.

Et puis il y a l’ingrédient surdité, qui est exploité tant pour la blague que pour apporter du fond, et dans un cas comme dans l’autre on ne passe pas à côté de certaines lourdeurs.
Mais il y a surtout des acteurs qu’on aime, et qu’on apprécie même sans leurs intonations tellement caractéristiques.
Malheureusement, l’humour du film est souvent lourd, les situations pas toujours réalistes, l’implication pas toujours évidente, mais on peut compter sur les cours de musique et l’excellent prof pour venir rafraichir tout ça.
Et il y a quelques scènes bien trouvées, touchantes, et pour lesquelles on se dit qu’on a bien fait de faire le déplacement.

Dans l’ensemble, le film est curieusement plaisant, il est bourré de défauts et pourtant on apprécie, l’actrice principale n’est pas formidable mais elle a quelque chose d’attachant, comme sa famille à laquelle on ne croit pas toujours mais qu’on veut quand même continuer à découvrir.
Et puis même si l’on est loin de la réalité, ça permet aussi de remettre en question notre propre regard sur les handicaps, et rien que pour ça on a l’impression de ressortir du film avec un peu de matière à broyer.
iori
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2014, du soleil et des films

il y a 7 ans

3 j'aime

La Famille Bélier
EvyNadler
6

Être sur SensCritique sans sens critique, c'est tout à fait possible.

Mes chers membres, j'ai honte. Je l'assume, mais j'ai honte. Être sur SensCritique et ne pas avoir de sens critique. Vous allez me dire : mais comment est-ce possible ? C'est très simple,...

Lire la critique

il y a 7 ans

100 j'aime

14

La Famille Bélier
guyness
3

En langage des lourds

La terreur est souvent une histoire de décalage. Prenons un exemple, avec quelque chose de tout à fait banal. Tenez, l’eau, par exemple. Imaginez deux secondes nos océans sans eau et tentez de...

Lire la critique

il y a 7 ans

96 j'aime

12

La Famille Bélier
cinematraque
2

Un nanar dangereux pour la santé mentale?

Je me souviens avoir été interpellé, il y a quelques années, à la lecture d’une interview de Quentin Tarantino qui, pour décrire Death Proof, parlait de masturbation. Il expliquait avoir voulu...

Lire la critique

il y a 7 ans

65 j'aime

8

Adults in the Room
iori
8

La dette qui avait trop de Grèce (ou l’inverse)

Voici un film qui illustre parfaitement une certaine idée du cinéma, celle qui permet à des orfèvres de s’emparer de sujets politiques difficiles, abscons et d’en donner une interprétation qui permet...

Lire la critique

il y a 2 ans

29 j'aime

Les Cowboys
iori
8
Les Cowboys

Kelly watch the stars

François Damiens dans un film qui s’intitule “les cowboys”, où il incarne un père de famille fan de country dans les années 90. Voilà une base qui donne envie. Envie de fuir bien loin. Sauf que ça...

Lire la critique

il y a 6 ans

23 j'aime

7

Sur mes lèvres
iori
9

Sourd mes lèvres

C’est fou comme ça fait du bien d’avoir un vrai film “vivant”. Emmanuelle Devos m’agace parfois, mais il faut bien reconnaitre qu’elle est convaincante dans le rôle de la secrétaire effacée et...

Lire la critique

il y a 9 ans

22 j'aime