Affiche La Femme au portrait

Critiques de La Femme au portrait

Film de (1944)

All black

Alors qu'il se rend dans l'un de ses clubs, Richard, un professeur renommé, tombe sur un tableau représentant une femme dont il va très vite tomber sous le charme et être fasciné... jusqu'à ce qu'il rencontre, par hasard, celle servant de modèle... Adaptant le roman Once Off Guard de J.H. Wallis, Fritz Lang, pour son neuvième film américain,... Lire la critique de La Femme au portrait

29 5
Avatar Docteur_Jivago
9
Docteur_Jivago ·

Alice dans les vitrines

L'avantage, avec les films noirs de Fritz Lang, c'est qu'il ne perd pas de temps en palabres inutiles. En trois scènes, cinq minutes générique compris, il a planté l'ambiance, présenté le personnage principal et nous a donné le thème majeur du film. A ce niveau, je dis : respect ! Dans la première scène, nous sommes dans un amphi et assistons à un cours donné par celui qui a tout lieu d'être le... Lire l'avis à propos de La Femme au portrait

26 15
Avatar SanFelice
7
SanFelice ·

Cycle Fritz Lang

« La femme au portrait » appartient à la légende du film noir. Réalisé par Fritz Lang en 1944, on peut le rapprocher de « La rue rouge » tourné un an plus tard, toujours par Fritz Lang et avec le même duo d’acteurs vedettes : Edward G. Robinson et Joan Bennett. Mais on peut également le rapprocher de « Laura » d’Otto Preminger qui date lui aussi de 1944, qui est encore un modèle du film noir et... Lire la critique de La Femme au portrait

24 21
Avatar Electron
8
Electron ·

Et Robinson crut oser…

Rebondissant (plus d’un an après) sur la critique de Limguela, c’est l’idée que les grands films ne sont pas faits de nécessités programmées mais de coïncidences qui m’amène à défendre la fin de "La femme au portrait". Lang, mécontent de la fin de l’histoire originale (le personnage se suicide), pensait que le public ne l’accepterait pas. Il pensait surtout que la nature des rapports entre... Lire la critique de La Femme au portrait

12 5
Avatar Artobal
9
Artobal ·

Critique de La Femme au portrait par goldie

Pataud, un peu ours, le cigare aux lèvres, Richard Wanley s'avance d'un pas goguenard en direction de son habituel club/fumoir. La mine familière d'Edward G. Robinson, qui s'était déjà prêtée à la petite frappe Rico Bandello dans Little Caesar, s'empreint d'un air serein à l'idée d'un doigt de Bourbon. Il a le regard gris du psychanalyste blasé ; au fond, d'un type sans histoire(s). Mais au... Lire la critique de La Femme au portrait

9
Avatar goldie
8
goldie ·

Hitchcockien et languien à la fois

"La femme au portrait" est sans doute le plus hitchcockien des films de Fritz Lang, mais témoigne à chaque instant du génie du cinéaste allemand exilé aux Etats-Unis : les cadrages, les clairs-obscurs, la façon d'introduire la paire de ciseaux fatale, de faire naître la tension avec de simples plans d'objets, tout témoigne ici d'un Art extrêmement élevé de la mise en... Lire l'avis à propos de La Femme au portrait

6
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Le film noir rêvé

La Femme au portrait s'inscrit dans la carrière américaine de Fritz Lang, lui qui a quitté l'Allemagne en 1934. Après avoir abordé les problèmes sociaux dans Furie (1936), J'ai le droit de vivre (1937) et Casier judiciaire (1939), ainsi que deux westerns avec Le Retour de Frank James (1940) et Les Pionniers de la Western Union (1941), il réalise quelques œuvres combattant le nazisme aux débuts... Lire la critique de La Femme au portrait

9
Avatar Pétoin
8
Pétoin ·

Un criminologiste face à son pire cauchemar

Après une soirée passée dans un club très select, le professeur de criminologie Richard Wanley rencontre une jeune femme mystérieuse devant un magasin d'art. Fasciné par sa beauté, il tombe sous le charme et accepte de la suivre chez elle pour prendre un verre. Alors qu'il tente de déboucher une bouteille de champagne, un amant jaloux surgit dans l'appartement et s'en prend à lui sans poser de... Lire l'avis à propos de La Femme au portrait

6 7
Avatar chtimixeur
8
chtimixeur ·

A part le final ce thriller est époustouflant

Encore un très bon Fritz Lang qui comme à son habitude sait créer une magnifique ambiance noire et sombre, du très bon suspense, le scénario est bien monté et l'on ressent très bien les angoisses d'Edward G. Robinson. Un seul reproche, c'est la fin qui surprend mais l'ensemble du film reste superbe. Lire la critique de La Femme au portrait

3
Avatar AMCHI
8
AMCHI ·

Fenêtre secrète

"The woman in the window" (1944) sort à une période où le film noir s'impose comme la référence à Hollywood, et le film de Fritz Lang répond à certains codes du genre : des scènes urbaines de nuit, une femme fatale par qui arrivent les ennuis, la place centrale de la fatalité... Mais cette adaptation d'un roman de J H Wallis (au dénouement complètement différent) se révèle une oeuvre... Lire l'avis à propos de La Femme au portrait

2
Avatar Val_Cancun
7
Val_Cancun ·