La forme en eau trouble

Avis sur La Forme de l'eau

Avatar Maurice Chuck
Critique publiée par le

Déçu. Tellement de bruit. Ce n'est pas un navet, loin de là. Mais pourquoi tout ce tintouin ? Bref, mon avis...
C'est beau. L'époque, les costumes, les décors... Tout est superbement retranscrit et agréable à l’œil. La musique est superbe, cohérente à l'époque, mélancolique (Même si on s'attend à voir débarquer Amélie Poulain.). Le casting est excellent et assez bien choisi (Sally Hawkins est excellente : elle aurait pu avoir l'Oscar,là.).
Aucune longueur pour ma part. C'est lent, mais la poésie assumée du film veut cela.

Malgré cela, "Le Labyrinthe de Pan" est bien loin. Ce film qui m'a fait découvrir et aimer Guillermo Del Toro... Et puis, Pacific Rim, ce rêve de gosse devenu réalité...
Le point le plus décevant de ce film, c'est son sujet central, la créature ! Cette copie d'Abe Sapien, collègue d'Hellboy, du même réalisateur (!), m'a fait penser à Mauvaise Alienne des Nous c'est nous. Plus de budget ? Le costume n'est qu'une tenue en latex. C'est un film qui se déroule en 1960, mais nous sommes en 2018, quand même. La créature ne provoque aucune empathie. Elle est froide. Il n'y a rien dans son regard (Et c'est possible de tout faire passer par le regard, regardez La planète des singes : Suprématie.).
C'est cliché ! Méchant très très méchant, gentil très gentil. Aucune nuance. Manichéen au possible.
Inutilité de certaines scènes de violence et de nudité.
Inutilité d'une intrigue qui allonge le film de 5 minutes

(Le méchant qui aime le sexe en silence... Mais pourquoi donc... Ah tient, l'héroïne est muette... Coïncidence ?).

Je sais bien que c'est du fantastique, mais là... Tout va trop vite. Ce n'est pas crédible. Oui, il faut accepter la différence. Il faut chercher à la comprendre plutôt que de la repousser bêtement ou systématiquement. Mais ce n'est pas parce qu'un poulpe intelligent se sent aussi weirdo que moi dans ce monde que je vais en tomber amoureux et que je vais vouloir lui faire des bébés poulpes.
Et c'est quoi ce projet de canal ? L'océan, c'est trop loin en bagnole ?
Même la fin est banale, convenue, ratée, quoi. Et pire que tout, elle est dénuée de poésie.

Pourquoi ce cinéma aux Oscars ? Pourquoi cette pluie de récompenses ?
Pour récompenser (enfin) Del Toro ? Pourquoi maintenant ?
Parce que l'héroïne est une femme ? C'est bon, on avait compris avec 3 billboards et Lady Bird...
(Classique petit message contre le racisme et l'homophobie : pour chopper des félicitations faciles ?)
Même si c'est un film hommage aux films de monstres (L'étrange créature du lagon noir), je ne comprend pas cet accueil unanime. Surtout que tout les films de Del Toro sont des films de monstres. Et on aime ça ! Mais pourquoi faire un film hommage à ses propres films ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 240 fois
2 apprécient

Maurice Chuck a ajouté ce film à 1 liste La Forme de l'eau

Autres actions de Maurice Chuck La Forme de l'eau