👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

La forme de l’eau, la nouvelle perle de Guillermo Del Toro

La forme de l’eau (en anglais The shape of water), est un long-métrage réalisé par Guillermo Del Toro en 2018.
Sally Hawkins tient le rôle d’Elisa, femme de ménage muette qui travaille dans un laboratoire de recherches et d’expérimentations top secret. Son amie, Zelda, qui la protège et l’accompagne durant le film est interprétée par Octavia Spencer, que l’on retrouve dans Divergente dans le rôle de Johanna.
Un jour, les deux collègues découvrent un homme amphibie que les chercheurs ont capturé. Elisa va venir voir la créature en secret et tissera des liens avec elle. Mais le sort de cet homme appartient aux scientifiques qui envisagent sérieusement de le disséquer.

Ce film est un bijou, de par ses décors, le jeu des acteurs et le scénario. Le personnage d’Elisa est très intéressant, car l’actrice a su parler avec les yeux. Elle montre aux hommes qu’elle veut et qu’elle peut aller jusqu’au bout de ce qu’elle entreprend.
La solitude est bien montrée, avec l’homme amphibien (qui ne parle pas), Elisa, son voisin homosexuel qui subit des échecs amoureux, et Zelda, que son mari ne soutient pas.
Tout au long du film, on peut voir les différentes facettes des personnages, on comprend leurs actes et leurs choix.
Les représentations de la violence et du sexe sont étroitement liées, et constituent des éléments importants pour la découverte des personnages. Par exemple, le colonel Richard Strickland, à cran car des espions russes essaient de lui voler sa créature, se défoule en baisant violemment avec sa femme. Lorsqu’il démasque les espions russes, il en torture un pour obtenir des informations. La violence est laide mais dans La forme de l’eau, elle a parfaitement sa place.

Pour conclure, je trouve que ce film est un chef d’œuvre à voir absolument, pour profiter d’un moment d’immersion totale dans un univers incroyable.

Coccinelle Solitaire

il y a 4 ans

La Forme de l'eau
carolectrice
5

Shape of You

Ca fait des mois que Sens Critique nous fait baver devant cette magnifique affiche très énigmatique... alors voilà, ça y est, je l'ai vu le dernier Guillermo del Toro, j'étais allée fortuitement voir...

Lire la critique

il y a 4 ans

164 j'aime

14

La Forme de l'eau
mymp
4

Waterproot

Les quinze premières minutes augurent du pire, en mode Amélie Poulain, la revanche : ambiance désuète, images ripolinées aux teintes verdâtres, musique d’Alexandre Desplat avec accordéon de...

Lire la critique

il y a 4 ans

111 j'aime

6

La Forme de l'eau
Moizi
5

#JesuisSamson

Je suis vraiment déçu par ce film, j'adore ce que peu faire Del Toro, mais c'est sans doute celui que j'aime le moins avec Blade II. Alors ce n'est pas mauvais, il y a plein de bonnes choses dans le...

Lire la critique

il y a 4 ans

109 j'aime

7

Ghost in the Shell
Coccinelle_Solitaire
7

Ghost in the shell, ou les cyborgs ont-ils une âme?

Ghost in the shell est un film d’animation réalisé par Mamoru Oshii en 1995. C’est au départ un manga de Masamune Shirow. Dont les thèmes de prédilection sont le cyberpunk et le mecha. En l’an 2029,...

Lire la critique

il y a 4 ans

1 j'aime

1984
Coccinelle_Solitaire
9
1984

1984, l’art de la doublepensée

1984 est un roman de George Orwell paru en 1949. Je pensais trouver là un livre de science-fiction assez banal, avec une réflexion assez banale et en faire une critique assez banale. Au début, je...

Lire la critique

il y a 4 ans

Akira
Coccinelle_Solitaire
9
Akira

Akira, le manga

Akira est un manga de science-fiction appartenant au genre seinen écrite et illustrée par Katsuhiro Otomo. D’abord prépubliée dans le magazine Young Magazine, de 1982 à 1990, la série est ensuite...

Lire la critique

il y a 4 ans