👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un récit nickel qui aurait gagné à gagner... du mouvement. Cette nature morte, si elle reste belle, contemplative et touchante, atteint très vite ses limites. Poser sur une image fixe d'oiseaux "de vrais oiseaux", sur une image fixe d'enfant "de vrais enfants" ou une image fixe de chat "de vrais chats", nous sommes là face à une négation du cinéma qui ne s'exprime que par le mouvement. Car contrairement à ce que dit Godard, le cinéma n'est pas la vérité 24 fois par secondes, mais une seconde de mouvement grâce à 24 images. La vérité est le mouvement, se mouvoir est faire croire.

Mais en dépit de ça, le tout se suit plus que bien.
Bavaria
6
Écrit par

il y a 10 ans

6 j'aime

La Jetée
real_folk_blues
10
La Jetée

Je suis passé pour être présent dans ton futur

Tout simplement beau, émouvant voire bouleversant. Au delà de l'aspect anticipation/ SF qui pour une fois sert le propos au lieu de se servir de lui, ce que l'on retiendra c'est ce que le roman photo...

Lire la critique

il y a 11 ans

159 j'aime

21

La Jetée
Philistine
10
La Jetée

Ceci est la démonstration d'un spectateur marqué par l'image d'enfance d'un homme

"Est-ce qu'au cinéma j'ajoute à l'image ? - Je ne crois pas ; je n'ai pas le temps : devant l'écran, je ne suis pas libre de fermer les yeux ; sinon, les rouvrant, je ne retrouverais pas la même...

Lire la critique

il y a 11 ans

138 j'aime

20

La Jetée
takeshi29
10
La Jetée

Beau et inquiétant à faire exploser le cœur

J'édite aujourd'hui ce message car une triste nouvelle est tombée pour ceux que ce film (et ce réalisateur) a tant marqué

Lire la critique

il y a 7 ans

106 j'aime

25

Taxi Driver
Bavaria
10
Taxi Driver

Critique de Taxi Driver par Mickaël Barbato

BEST. FILM. EVER. Taxi Driver semble sorti du plus profond des tripes d'un scénariste en état de grâce (Schrader) et d'un réal tout simplement génial. Description sans concessions, ou presque...

Lire la critique

il y a 11 ans

83 j'aime

8

Il était une fois dans l'Ouest
Bavaria
10

Critique de Il était une fois dans l'Ouest par Mickaël Barbato

Voilà le film le plus définitivement contemplatif qu'on puisse voir. Leone, tout comme Kubrick, était un cinéaste de l'esthétique. Ce sens peu commun, voir en désuétude de nos jours, allié à son...

Lire la critique

il y a 12 ans

80 j'aime

5

Le Festin nu
Bavaria
8
Le Festin nu

Critique de Le Festin nu par Mickaël Barbato

William Lee, junkie et dératiseur, est forcé de fuir le pays après avoir accidentellement tué sa femme, trouvant refuge en Afrique du Nord. Sur place, il pense être un agent secret tombé en plein...

Lire la critique

il y a 11 ans

73 j'aime

1