Avis sur

La Passion de Jeanne d'Arc par Alligator

Avatar Alligator
Critique publiée par le

Troublant. De par le jeu de la comédienne et l'emprise de son personnage, son incarnation époustouflante.

De par la mise en image formelle sortant de l'ordinaire.
Avec ces superbes mises en scène des visages, des moues, des regards. Les acteurs ont été savamment choisis pour leur faciès terrifiants, anguleux, ridés, fermés, des cages de prisons à eux seuls.

Pour ce montage, formidablement serré, incisif, une lame, un sifflement parfois, une respiration haletante pour bien marquer l'angoisse grandissante et asphyxiante de Jeanne et les longs instants où elle s'abandonne à sa douleur, son découragement, sa profonde tristesse...

Le tout forme un bloc sur lequel les émotions du spectateur que je suis se sont abimées. J'avoue avoir été touché au plus profond par cette Jeanne là.

Et pourtant troublé en reculant, notamment quand une de ses phrases dont je ne me rappelle pas les termes exacts mais qui évoquent l'acceptation de la mort et du martyre, une phrase que pourrait prononcer n'importe quel type qui se fait sauter le caisson en Palestine ou ailleurs.

Bref, finalement peu m'importe que Dreyer veuille montrer l'aveuglement de l'Eglise devant la souffrance de Jeanne, j'y vois un autre aveuglement, celui de Jeanne. Un film dialogue de sourds. Seule Jeanne en paye chèrement le prix pourtant. Et il n'en demeure pas moins qu'il est bien inhumain de ne pas ressentir quelque pitié devant tant de souffrances. Pour rien? Pour toute une foi, pour toute une construction de vie, pour toutes les raisons qu'elle s'est cherchées.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 274 fois
5 apprécient

Autres actions de Alligator La Passion de Jeanne d'Arc