Affiche La Ruée vers l'or

Critiques de La Ruée vers l'or

Film de (1925)

Critique de La Ruée vers l'or par Gérard Rocher

Des filons d'or sont découverts,en 1898, en Alaska. Il n'en faut pas plus pour que des flots de chercheurs d'or déferlent sur ce lieu, bravant la faim, le froid et les multiples dangers de la montagne enneigée. Parmi eux un petit homme, Charlot, un vagabond vêtu d'un misérable costume de ville noir, d'un chapeau et muni d'une canne qui part dans cette périlleuse... Lire la critique de La Ruée vers l'or

61 25
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·

After the gold crush.

La longue file des aspirants à la fortune qui serpente dans la glace en ouverture du film semble à bien des égards figuer, a posteriori, celle des foules qui se pressent à la projection du prodige Chaplin pour l’un de ses films les plus célèbres. L’adversité est ici nouvelle : à la difficulté de s’insérer dans la ville succède ici un terrain plus aventureux, celui des rigueurs de l’Alaska. Le... Lire l'avis à propos de La Ruée vers l'or

41 9
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

Charlie qui claudique

Il claudique Charlie, Charlot, le vagabond solitaire sans-le-sou en équilibre précaire sur la corniche des montagnes enneigées d'Alaska, mais ne tombe pas. Heureux sont les insouciants, les ignorants. Un ours déambule derrière lui avec la même dextérité puis s'en va. Lui gagne l'abri que Black Larsen, un hors-la-loi en cavale, a investi et fait sien. Le refuge sera celui des laissés pour compte,... Lire la critique de La Ruée vers l'or

38 10
Avatar blig
9
blig ·

L’ordre qui trépasse

Je n'ai jamais vu quelqu'un aussi bien mêler la tragédie et la comédie que Charlie Chaplin, et à mon sens, La Ruée vers l'Or est son sommet, alors qu'il s'inspire d'une histoire vraie, celle d'une catastrophe où des immigrants perdus dans la neige étaient contrait à manger leurs chaussures et cadavres de leurs camarades. Chaplin propose néanmoins son récit à lui en se... Lire l'avis à propos de La Ruée vers l'or

21
Avatar Docteur_Jivago
10
Docteur_Jivago ·

Charlie Chaplin je vous aime

Je pourrais perdre mon temps à expliquer ici pourquoi Charlie Chaplin est sans doute le plus grand génie de l'histoire du cinéma, en quoi ses films sont tous d'une modernité incroyable autant au niveau du propos que de la réalisation compte tenus du contexte et des moyens de son époque. Je pourrais poursuivre en saluant les performances physiques de l'acteur, ces performances qui nous donnent... Lire l'avis à propos de La Ruée vers l'or

19 3
Avatar LeMickeyD
9
LeMickeyD ·

La quintessence de l'art chaplinien

Charlie Chaplin, sur ses vieux jours, se plaisait à répéter que si l'on devait se souvenir de lui pour un seul film, il aurait aimé que ça soit pour la Ruée vers l'or. Est-ce parce qu'il est inspiré de faits réels dramatiques, je n'en suis pas certaine. J'opte pour l'idée que c'est un de ses films les plus personnels, dans lequel il met en avant deux... Lire la critique de La Ruée vers l'or

28 11
Avatar SmileShaw
10
SmileShaw ·

The Revenant

Sérieusement, qu’est-ce que je vais pouvoir dire de nouveau sur ce film ? Si je veux être respecté sur Sens critique, je dois écrire sur un classique. Mais si j’écris des banalités, tout le monde va voir mon absence de culture cinématographique. Merde, comment être moderne, innovant et cultivé ? Je sais, je vais la jouer comme Lire la critique de La Ruée vers l'or

12 2
Avatar Caledodub
8
Caledodub ·

The gold rush

Il existe une première version de la ruée vers l'or d'une durée de 92 minutes qui est sortie en 1925 et qui était muette, puis en 1942, le film a été reprit, les intertitres sont supprimés et le film sonorisé par Chaplin en personne. Au final le film fut traduit en français et durait 68 minutes, c'est cette version que j'ai vu. Certaines personnes pensent que le fait de sonoriser le film le rend... Lire l'avis à propos de La Ruée vers l'or

11 3
Avatar CREAM
9
CREAM ·

Chair de poule

Ce chef-d'œuvre illustre parfaitement l'idée de Chaplin selon laquelle tragédie et comédie vont de pair. Cette double inspiration lui est venue après qu'il eut découvert des vues stéréoscopiques des privations des prospecteurs durant la ruée vers l'or au Klondike avant le tournant du siècle et lu un ouvrage sur la catastrophe de l'expédition Donner (1846) : des immigrants perdus dans la neige... Lire la critique de La Ruée vers l'or

6 4
Avatar Fanthomas
10
Fanthomas ·

La suée vers l'art

Désolé pour ce très mauvais jeu de mot, mais il se trouve que je n'ai pas particulièrement apprécié ce film contrairement à la grande majorité d'entre vous. Essayons d'expliquer pourquoi. D'abord, j'ai un problème avec le scenario, que je trouve bien léger. Et puis les gags, souvent prévisibles, m'ont rarement fait rire. Ensuite, je n'ai pas aimé certains éléments improbables comme l'ours qui... Lire la critique de La Ruée vers l'or

18 16
Avatar socrate
5
socrate ·