Palme d' or ? Tiens. A-t-elle encore une quelconque valeur ?

Avis sur La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Avatar San  Bardamu
Critique publiée par le

Salut à tous

Et oui. Me revoilà. Je suis très motivé ce soir !! Donc, nous allons nous attaquer à ce film qui a tant fait parler de lui.... Pour des raisons à caractères purement politique, cela apparaît plus qu' évident.... Cela est une pure lapalissade que de dire cela. Bref. Mais, ici, il n' y a que le cinéma qui nous intéresse. Même si quelqu' un comme Kubrick a démontré que le cinéma était, intrinsèquement, lié à la politique et au malaise de la société en général. Cela se discute....

Mais, pour revenir au film qui nous intéresse aujourd'hui, le film a eu une ovation de la part des critiques. Car c' est une histoire d' amour. Mais, une histoire d' amour entre deux filles. mince. Je vous gâche le film. Car oui, ce sera cela la grande nouveauté du film. Et l' unique d' ailleurs. Tout le reste ayant été vu et revu en bien mieux. on s' aime, se dispute, y a des quiproquos, on fait l' amour ( enfin j' ai plutôt envie de dire on baise plus vulgairement vu les scènes que nous infligent le réalisateur ). Et qu' on aille pas me dire que les scènes sont belles et bien filmées. Dans ces cas-là, arrêtons l' hypocrisie sur les films pornos. Car les scènes étaient clairement pornographique; il ne manquaient que les gros plans sur les parties honteuses..... Bref. Je m' égare. Comme vous pouvez l remarquer, ce film m' a profondément agacé. Et oui. Il y a plusieurs rasons à cela.

La première est le jeu de caméra du réalisateur. Se voulant réaliste, et près de ses personnages, Kechiche nous impose le visage des actrices en plan rapproché le plus clair du temps. Cela aurait pu être pas mal. Dans le film Requiem for a dream, il y a de très nombreux plans de ce genre. sauf que dans ce dernier, c' était bien fait, c' était esthétisé, nerveux, etc.... En clair, c' était plus intelligent. je vous donne un exemple pour éclairer mon idée. A un moment, Adèle va à l' école et se fait agresser car on le traite de Gouine. Cette scène est la preuve même de la bêtise de ce film. Les personnages sont bêtes à pleurer, caricaturaux, clichés, etc.... Pourquoi me direz vous. et bien, dans cette scène, on l' agresse et on lui renvoie des arguments qui sont complètement cons : " T' es gouine ? Ca me gène pa mais t' es venu dormir chez moi, c' est là où ca devient gênant. " Et je vous passe les détails tous plus risibles dignes de collégiens " Ah. Tu bouffes des chattes " lui sort la fille. Déjà problème. Ce film ne peut pas être plus subtil que cela au lieu d' avancer avec ses grands sabots ? Car ne me dites pas qu' en allant voir ce film vous ne vous attendiez pas à ce genre de scènes.... C' est trop facile et bien pensant. oh, regardez ces sales homophobes !!! Bouh ! C' est tellement plus facile de juger les gens plutôt que d' essayer de les comprendre, de saisir d' où vient le problème.... On aime tellement cataloguer. Et cette scène est filmée caméra à l' épaule pour rendre cette scène nerveuse et vivante. Sauf que résultat, on ne voit pas grand chose, c' est très mal cadré, c' est agaçant au possible. bref. mais soyons original. Cette scène est dans la B.A. C' est un peu facile l' on va me rétorquer. Très bien.

Ce film est bête car il accumule les clichés vu depuis 20-30 ans. Ce film a 30 ans de retard. Pourquoi ? La bonne famille de classe moyenne fermée d' esprit, qui ne pense qu' à la situation professionnelle de leurs enfants, qui mangent des pâtes, qui n' aiment pas l' art, qui n' acceptent pas trop le changement, qui sont pragmatique, qui n' ont aucunes conversations à table, pas très démonstratifs cela ne vous rappelle rien ? Et puis, à coté, il y a la famille d' Emma sa copine qui est si bien. Elle parle d' art, on y rigole à table, on y mange des huitres ( je croie ), des fruits de mer qui sont considérés comme nobles et raffinés tout comme la famille. Ah. Elle en a de la chance cette Emma.... je vous assure que l' on en est à ce niveau là. C' est vraiment le cas. Et puis Emma est une artiste. alors qui dit artiste dit forcément..... Forcément ? Personne égocentrique, beau parleur, narcissique, égoïste, etc.... il fait pas bon être artiste dites moi. Et, chez Emma, on lance des conversations, on questionne les invités sur leurs choix de vie tout en gardant le contrôle sur la discussion, on est décomplexé, on regarde les invités dans les yeux... Bref, chez Emma, la famille « mène la danse », agit d'une manière assurée. Leur vision de la vie va plutôt dans le sens de « se faire plaisir dans son métier, s'épanouir, privilégier les études longues même si on ne sait pas trop vers quoi cela nous mènera, s'instruire... ». Et on prône le libéralisme culturel : l'homosexualité est parfaitement acceptée. Chez eux, la caméra fait des plans un peu distanciés, on voit le décor de la maison, il y a de la couleur... Bref, c' est le vrai monde des bisounours. C' est merveilleux. Ah. Que la vie est belle chez Emma !!! Pauvre cons de classe moyenne n' est-ce pas ?

Pourquoi je ne m' attarde pas plus sur l' histoire en elle-même. Mais, c' est du prémâché. C' est du cinéma des années 70-80 ( Je pense notamment à la comédie La vie est un long fleuve tranquille par exemple.... ). C' est énervant au possible. Si on veut prendre position dans un problème de société, soyons au moins un tant soit peu originaux que diable !! L' histoire, c' est on s' aime, tout est beau, tout est rose. Puis, on baise. On s' aperçoit des défauts de l' autre. On se dispute. Se rabiboche. Se redispute. Et, puis voilà. On se quitte. Voilà. Il n' y rien de mieux à se mettre sous la dent. Ah oui. Et on étale sa culture littéraire pour montrer qu' on est cultivé comme réalisateur. Sinon, à quoi servent d' autre les scènes de classe du début ? A rien. Et, puis on parle de Sartre et de son existentialisme car on est entre Bobos. Car Sartre n' était qu' un bobo de gauche sans talent ni idées. Oui. Ce film est dégoulinant de bienpensance, de prétention, de conformisme, etc....

Et, ajoutez à cela des scènes pornos. Car on a eu droit à une scène de sexe de 10 minutes !!! A force, on a envie de dire STOP !! Merci. Passons à autre chose !! Et, puis à la fin du film, on a droit à du sexe mais ridicule de nullité. On se réconcilie en se mettant des doigts. Excusez moi d' être vulgaire. Mais, c' est le film qui le veut. Je n' exagère pas. Pourquoi mettre autant de scènes de sexe sinon pour provoquer ( paraît-il ). Mais, soyons sérieux 2 secs. Croyez-vous réellement que des homophobes vont aller voir ce film ? Non. Donc, ce film est fait pour être applaudi et adulé pour un public bien ciblé déjà acquis à sa cause.... S' il y en a réellement une d' ailleurs.... De plus, la vulgarité n' est justifiée que par le fait que pauvre cons que nous sommes, nous ne connaissons pas la façon dont deux filles font l' amour.... Bien entendu.... Un peu de sérieux nom de dieu ! Un film comme " Le secret de Brokeback mountain " était bien plus subtil et moins vulgaire sur un sujet similaire.... Les scènes n' étaient ni crues ni vulgaires gratuitement.... Le film respirait l' honnêteté intellectuel, et une forme de tendresse envers les personnages, et ne se voulait pas engagé du tout dans une quelconque cause..... N' est-ce pas ?

Mais, tout le problème de Kechiche, c' est qu' il fantasme la société. Normal. C' est un bobo. Je m' attarde sur lui car ce mec pue le mépris et la prétention à plein nez. Regardez " La graine et le mulet ", " Vénus noire ", etc... C' est criant. La place du sexe explicite dans ce film est à elle seule un symbole ! Dans un film où tous les personnages font des dissertations en permanence (quelle sensation de réalisme !) on serait en droit de penser qu'un peu de galipettes entre deux jolies nymphettes devienne un moment fort du film, du moins un moment plus agréable à regarder ! Eh bien même pas. La première minute, je ne dis pas, à la limite ok je dis pas, ça traduit concrètement la passion latente entre les deux jeunes femmes, mais au bout de deux ou trois minutes de cabrioles ça devient clairement vain. Si bien que lorsqu'on s'en retape une deuxième après, puis une troisième... Bah moi j'ai envie de dire : « mais pitié ! Lâchez nous avec ça ! La suite ! » Seulement voilà, la suite c'est d'autres « instants capturés » comme un autre repas, un autre moment où elle glande dans le bus, ou alors un moment où elle lit à la fenêtre... Ah ça ! Super les instants capturés ! Qu'est-ce que c'est authentique... Mais surtout qu'est-ce que c'est vide ! Alors qu'est-ce qu'on va me répondre à ça ? Je dis pas. J' aime les films contemplatifs. Je ne suis pas du tout rebuté par la lenteur d' un film. J' ai adoré " Sur la route de Madison " ou " Les enfants loups " qui sont très clairement contemplatifs.... :). Seulement voilà, Sir Kechiche n'est pas là pour faire de l'habituel, du normal, de l'accessible, de l'universel. Lui, il estime qu'il est là pour parler aux gens raffinés. Alors restons entre gens raffinés !! Laissons les cons de prolos homophobes et sans culture entre eux.... Mon discours est un brin caricatural, je vous l' accorde. Sauf que le film est une énorme blague caricaturale ! Donc, autant adopter son ton moqueur et méprisant.

La sévérité du jugement porté est à la hauteur des éloges grotesques dont ce film a fait l’objet. En toute franchise, la programmation de ce « Plus belle la vie » à la sauce lilloise aurait parfaitement fait l’affaire sur W9 ou D8 un soir de semaine. Tout cela en dit long sur la connivence, la complaisance, le conformisme et le manque de courage du petit cercle des critiques pédants et hautains qui l’ont porté aux nues et prennent à longueur d’années les spectateurs pour des jambons.... Vous n' avez qu' à regarder la critique presse d' un film comme " Amour " pour vous en convaincre.....

Au revoir Mr Kechiche, redescendez sur Terre et retournez apprendre à réaliser correctement et avec un peu d'humilité et d'amour du cinéma. Pour information, la palme d'or est une ÉNORME blague !

Sur ce coup de gueule, justifié je pense et qui me tenait un peu à cœur, je vous laisse amis cinéphiles.

Tchou mes petits. Je vous dis à très vite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 495 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

San Bardamu a ajouté ce film à 1 liste La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

  • Films
    Affiche Faux-semblants

    Top 10 Films

    Avec : Faux-semblants, Aguirre, la colère de Dieu, Shining, Eyes Wide Shut,

Autres actions de San Bardamu La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2