👉 1er juillet : Les extraits de commentaires sont à nouveau disponibles dans les feeds 🥳.
Et toutes les mises à jours sont à retrouver ici : journal de bord de SensCritique.

Greta Gerwig a bien de la chance : la critique l'adule aussi bien comme actrice, icône d'une nième vaguelette du ciné indie US - même quand elle ressasse les mêmes "trucs" d'interprétation - que comme auteur(e)-réalisatrice débutante - même si elle n'a pas forcément grand chose de nouveau à nous offrir.

Plutôt "femme oiseau" ("Lady Bird") légère et gracieuse que "coccinelle" (Labybird) butée et cruelle, sa Christine de 17 ans accumule les stéréotypes du film de genre "passage à l'âge adulte" à un point qui deviendrait facilement insupportable si le film de Gerwig ne bénéficiait d'atouts imparables : d'abord le charme un tantinet étrange de Saoirse Ronan, toujours impeccable dans le décalage vaguement malaisant ; ensuite l'humour "new yorkais" de Gerwig, qui offre, un peu à la manière d'un Woody Allen, une sorte de commentaire "méta" permanent à la banalité -voire l'usure - de la fiction.

Bref, ici, tout le monde est finalement gentil, l'amour règne même s'il avance caché (je pense au beau personnage de la mère, seul semblant d'aspérité dans un film bien trop lisse), et le désordre provoqué par la mini-révolte de Lady Bird - qu'il faut relativiser, on parle quand même ici d'un milieu white middle class profondément catho - a tôt fait d'être anihilé par la bienveillance de tous et par le "bon fond" bien raisonnable d'une jeune fille qui n'ira guère plus loin qu'un unique coma éthylique.

Pourtant, malgré cette tiédeur qui, ailleurs, serait fatale au film, "Lady Bird" évite le pire grâce à la jolie légèreté de sa narration et de sa mise en scène, qui choisit systématiquement d'effleurer le sens des scènes, de fuir le pathos, et de laisser de manière assez habile le spectateur se débrouiller avec ses propres émotions. Un sourire aux lèvres.

Peut-être est-ce cela, "l'effet Greta Gerwig" ?

[Critique écrite en 2018]

il y a 4 ans

63 j'aime

15 commentaires

Lady Bird
EricDebarnot
6
Lady Bird

L'effet Greta Gerwig

Greta Gerwig a bien de la chance : la critique l'adule aussi bien comme actrice, icône d'une nième vaguelette du ciné indie US - même quand elle ressasse les mêmes "trucs" d'interprétation - que...

Lire la critique

il y a 4 ans

63 j'aime

15

Lady Bird
Behind_the_Mask
5
Lady Bird

Indé... Indé... Ça rimerait pas avec surcoté ?

Alors, c'est ça le nouveau succès décrété estampillé indé pour 2018 ? Bon... Behind va encore une fois passer pour le beauf de service. Mais quand même, c'est pas comme si c'était la première fois...

Lire la critique

il y a 4 ans

57 j'aime

4

Lady Bird
inesclivio
8
Lady Bird

Tout simplement

Rien de particulier aujourd’hui pas vrai ? La vie n’est pas particulièrement compliquée. Pas particulièrement facile non plus. On rêve à cette belle maison bleue devant laquelle on passe tous les...

Lire la critique

il y a 4 ans

49 j'aime

3

Moi, Daniel Blake
EricDebarnot
7

La honte et la colère

Je viens de voir "Moi, Daniel Blake", le dernier Ken Loach, honoré par une Palme d'Or au dernier festival de Cannes et conspué quasi unanimement par la critique, et en particulier celle de gauche....

Lire la critique

il y a 5 ans

193 j'aime

53

1917
EricDebarnot
5
1917

Le travelling de Kapo (slight return), et autres considérations...

Il y a longtemps que les questions morales liées à la pratique de l'Art Cinématographique, chères à Bazin ou à Rivette, ont été passées par pertes et profits par l'industrie du divertissement qui...

Lire la critique

il y a 2 ans

178 j'aime

92

Je veux juste en finir
EricDebarnot
9

Scènes de la Vie Familiale

Cette chronique est basée sur ma propre interprétation du film de Charlie Kaufman, il est recommandé de ne pas la lire avant d'avoir vu le film, pour laisser à votre imagination et votre logique la...

Lire la critique

il y a 2 ans

162 j'aime

22