Lady Bird prend son envol

Avis sur Lady Bird

Avatar Claragrafe
Critique publiée par le

Christine McPherson, dite « Lady Bird » est une lycéenne de l’établissement catho de Sacramento, en Californie, ville qu’elle trouve étouffante et sans intérêt. Elle vit avec son père, sa mère, son frère ainsi que la copine de ce dernier. La famille de l'adolescente est sujette à quelques difficultés financières et familiales. Son père est au chômage. Son frère, malgré de brillantes études, est contraint de travailler comme caissier au supermarché du coin et de vivre chez ses parents avec sa copine, faute de pouvoir se payer un appartement. Cela est sûrement dû à son look d’adolescent rebelle attardé. Sa mère, une infirmière stricte et au fort caractère, est le capitaine du navire qui empêche sa famille de couler.

« Lady Bird » impose son surnom à tous et revendique sa différence. A première vue, elle a l’air d’une gamine insupportable qui veut constamment attirer l’attention et montrer qu’elle n’est pas comme tout le monde. Finalement, on s’aperçoit vite que c’est une ado influençable et versatile. Ainsi, dans un premier temps, elle intègre la comédie musicale de son lycée avec sa meilleure amie Julie, une jeune fille adorable et rigolote, et Danny. « Lady Bird » va se rapprocher puis avoir sa première histoire d’amour avec Danny, un garçon aux allures de premier de la classe.

Mais, pour servir ses besoins de popularité, « Lady Bird » n’hésitera pas, dans un second temps, à snober Julie et la comédie musicale. Elle va tout faire pour se rapprocher de Jenna, la fille la plus belle et populaire du lycée. « Lady Bird » ira même jusqu’à s’inventer une vie, dans une famille très riche vivant dans une somptueuse demeure. Sa nouvelle amitié avec Jenna va lui permettre de se rapprocher de Kyle, musicien dans un groupe qu’elle a remarqué à l’occasion d’un concert. Kyle est aux antipodes de Danny : c’est un jeune homme rebelle et quelque peu anarchiste. « Lady Bird » va tout faire pour que Kyle devienne son petit-ami, y compris se faire passer pour ce qu’elle n’est pas.

« Lady Bird » vit une période de sa vie tourmentée, a des envies d’ailleurs et a l’impression que personne ne la comprend. Elle fait tout pour contredire et ne pas ressembler à sa mère, Marion McPherson. La principale source de conflit entre la mère et la fille vient de l’ambition de cette dernière d’intégrer une université à New York. Marion répète à « Lady Bird » que la famille a des problèmes financiers et qu’il va être très compliqué de payer son université sur la côte Est. Mais la vraie raison, outre les problèmes financiers, est surtout qu’elle ne veut pas voir sa fille partir… encore moins aussi loin.

Tout au long du film, « Lady Bird » va connaître l’insouciance de l’adolescence et les plaisirs de la vie, mais aussi des échecs et des phases de remise en question. Elle va connaître une première rupture avec Danny, après avoir découvert qu’il était homosexuel puis une seconde avec Kyle. « Lady Bird » avait une image trop idyllique de l’amour, ignorant les tourments occasionnés par une relation amoureuse. « Lady Bird » rêve sa vie, elle est encore naïve et n’a pas conscience de la dureté et de la matérialité de la vie. Ces événements vont la faire grandir et elle va quitter le monde de l’enfance.

Toute l’année, « Lady Bird » avait attendu avec impatience le fameux bal de promo et se voyait déjà dans une robe de princesse au bras de son cavalier. En plus, elle est en couple avec Kyle, alors ça ne peut qu’être merveilleux ! Après s’être préparée pendant des heures, il est convenu que Kyle vienne la chercher en voiture, avec Jenna et le petit-ami de cette dernière, pour ensuite aller tous ensembles au bal. Un beau programme se dessine… mais rien ne passe comme prévu.

A peine montée en voiture, « Lady Bird » comprend que Kyle et ses amis n’ont aucune intention d’aller au bal mais de se rendre à une soirée chez un ami. Cela déclenche comme déclic chez « Lady Bird » qui semble enfin réaliser qu’elle n’est pas elle-même avec Kyle et Jenna et qu’avec eux, elle ne fait pas ce dont elle a réellement envie. C’est pourquoi elle demande à Kyle de la déposer chez Julie, avec qui elle ira au bal de promo.

Ce film peut paraître banal et un peu cliché. Des thèmes extrêmement classiques y sont abordés : l’adolescence, la complexité de la relation mère-fille, les premières relations amoureuses mais aussi les premiers chagrins d’amours, les premières soirées, le départ du giron familial…

Néanmoins, je trouve qu’on ne ressent pas assez les tensions et les difficultés que traversent la famille. Toute l’attention est accaparée par le joli monde tout rose de « Lady Bird ». De temps en temps, Mme McPherson rappelle à sa fille qu’ils ont des problèmes d’argent et ces deux dernières se disputent. Mais c’est tout… En tant que spectateur du film, on prend presque les problèmes de la famille par-dessus la jambe car le monde de « Lady Bird » monopolise notre attention.

En revanche, on ne peut pas enlever à son film sa grande justesse dans sa description de cette période tumultueuse qu’est l’adolescence. Je ne trouve pas que le film tombe dans la caricature.

« Lady Bird » comprend qu’elle se cache derrière un personnage qui n’est pas elle et qu’elle n’assume pas qui elle est vraiment. L’éducation et les valeurs que sa mère lui a inculquées ont construit sa personnalité et la jeune femme qu’elle devient. « Lady Bird » comprend qu’elle est Christine et qu’elle doit vivre comme elle le veut et non en fonction de l’approbation des autres.

Sa dernière année de lycée et son départ à New York accélèrent cette prise de conscience. A New York, elle se présente enfin comme Christine McPherson et cela nous montre qu’en quittant sa famille, Julie et Sacramento, elle ferme un livre et elle prend un nouveau départ.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 24 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Claragrafe Lady Bird