Une dent contre la vie

Avis sur Late Phases

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Sur zone-telechargement, on trouve beaucoup de films d'horreur. Et parmi tout ce choix, il y a malheureusement beaucoup de navets. Mais c'est parfois utile de persévérer car il arrive que l'on tombe sur un petit film plutôt sympa. C'est le cas de ce "Late Phases".

Au début, pourtant j'étais pas trop convaincu : une première scène mal jouée avec Larry Fessenden, ça fait peur car on craint que le faux Jack Nicholson ne soit le héros ou le méchant du film. Mais l'on comprend bien vite qu'il n'a qu'un rôle mineur dans ce film. Le film comporte son lot de maladresses, des choses très mauvaises, comme des fondus au noir qui cassent bien le rythme (il y en a un particulièrement long), ou l'un ou l'autre plan qui font amateur, mais c'est assez rare. Pour le reste, la photographie est assez bien travaillée (quelques jolis plans même) et le découpage/montage posé aident à créer une atmosphère lugubre. Pour en revenir aux acteurs, la plupart jouent très bien, on a là un bon casting. Les trois morues surjouent un peu parfois mais globalement ça passe bien. Et puis surtout chapeau bas à Nick Damici que je n'ai pas dû croiser souvent.

Mais ce qui fait tout l'intérêt scénique du film, c'est son ambition au niveau des effets spéciaux. En effet, le réalisateur a choisi de travailler à l'ancienne et d'éviter ainsi au maximum l'utilisation de CGI. Il y en a quelques uns, je pense, car je ne vois pas comment certains courts passages auraient pu être faits autrement, mais ils sont très très minimes. Et en ce qui concerne les effets mécaniques... et bien... John Landis a failli perdre sa médaille de la plus belle transformation en Loup-Garou. Rien que ça. On sent que Adrián García Bogliano n'a pas eu tout le budget désiré, mais justement il trouve des solutions hyper cool, ce qui me conforte dans l'idée que s'il avait eu carte blanche, la scène de transformation n'aurait pas été aussi ingénieusement mise en scène. Cette séquence est vraiment incroyable.

Et puis il en fallait des couilles pour oser montrer un tel costume de monstre. Beaucoup trouveront ça ringard, mais les amoureux de ce genre d'effets trouveront leur compte. Le plus beau, c'est la fin du film, où les petits détails comptent pour que le spectateur sache qui il a en face des yeux (je veille à ne pas trop en révéler mais je suppose que ceux qui ont vu sauront de quoi je parle). Cette séquence est finalement assez courte, mais c'est ce qui la rend si efficace. Cela m'a fait penser à "Final Girl" pour sa simplicité d'exécution).

Le scénario est très basique aussi. Le petit côté familial n'est pas trop envahissant, l'enquête est rondement menée, sans qu'on ne tombe dans l'ennui (par exemple, on ne rebondit pas de fausse piste en fausse piste, l'auteur se contente de prendre son temps). les conflits sont bien amenés et sont de toutes sortes. En fait, la condition du héros était une très très bonne idée pour justement ajouter du grain de sel tout au long du film sans pour autant devoir faire intervenir trop souvent le Loup-Garou. Les personnages sont construits simplement mais très efficacement. Je reviens à nouveau sur la fin, les trente dernières minutes qui sont vraiment le summum du film, la jouissance ultime : c'était vraiment une très très bonne idée, et ça arrive pile poil au bon moment (plus tôt le film aurait perdu de son charme ; plus tard, ça aurait été trop vite expédié).

Bref, voilà un excellent film de Loup-Garou dont les seuls défauts gênants viennent de maladresses formelles. Malheureusement on ne peut pas excuser cela avec un manque d'expérience vu la carrière prolifique de ce réalisateur de films d'horreur, mais je reste tout de même généreux parce qu'un film comme ça à notre époque, il n'y en a pas beaucoup d'autres et puis tout simplement parce que j'ai pris un pied incroyable dans cette dernière demi-heure. Je vais d'ailleurs tenter d'autres films du réalisateur, je m'attends à ce que ce soit moins efficace... "Here comes the devil" m'a l'air intéressant... on verra.

Note : le film m'a fait penser à "Bubba Ho-Tep" en plus sérieux ; en tous cas c'est vachement méga-mieux que le "Wolfman" de Joe Johnston.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 586 fois
2 apprécient

Autres actions de Fatpooper Late Phases