L'accablement et la rédemption

Avis sur Le Cas Richard Jewell

Avatar Bastien Cessa
Critique publiée par le

Le dernier film de Clint Eastwood est une excellente surprise : Si sa mise en scène est sobre et classique, jamais clinquante ou nourrie d'effets inutiles et baroques, le propos et les intentions elles sont claires : La condition humaine confrontée au monde contemporain et à ses logiques de la suspicion.
Les interprètes sont de haute volée, Paul Walter Hauser en tête, repéré par un Clint Eastwod désireux de se concentrer à nouveau sur les gens du peuple, et dont c'est le premier grand rôle au cinéma.
Kathy Bates et Sam Rockwell, dans le rôle d'un avocat décalé plus proche du looser que du yuppie, et Kathy, en mère aimante et digne, tissent à eux trois une narration ou l'accablement des médias et du FBI semblent casser en deux cet anti-héros de Richard Jewell.

Charge virulente contre le " système " gouvernemental et médiatique, " Le cas Richard Jewell " est un film passionnant, palpitant, bien loin de sa bande-annonce plan-plan.

Le thème du anti-héros, et de l'homme ordinaire pris malgré lui dans des circonstances extraordinaires n'est pas nouveau chez Clint Eastwood, mais il abouti ici en une réussite cinématographique diablement efficace à l'émotion ténue et retenue.
Ce personnage de Jewell, en apparence d'une banalité affligeante se révèle dans l'adversité, et le film, en creux tisse le portrait d'une Amérique des oubliés et des sans-grades.

Un film à voir absolument.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 123 fois
1 apprécie

Autres actions de Bastien Cessa Le Cas Richard Jewell