Affiche Le Conte de la princesse Kaguya

Critiques de Le Conte de la princesse Kaguya

Long-métrage d'animation de (2013)

L’initiation à l’humanité

Quand il n’a plus rien à prouver, le génie se trouve face à un choix : approfondir dans la même veine, ou tout remettre en jeu. Isao Takahata opte aujourd’hui pour cette dernière alternative, à travers un dessin entièrement renouvelé, détonnant fortement par rapport à la tendance actuelle. Les couleurs pastel de l’aquarelle, le croquis mouvant des silhouettes sont un pur enchantement. Le... Lire l'avis à propos de Le Conte de la princesse Kaguya

160 43
Avatar Sergent Pepper
9
Sergent Pepper ·

かぐや姫

Isao Takahata réalise avec Kaguya-hime no monogatari une merveille visuelle. S'appuyant sur le meilleur des techniques d'animation dernier cri, son équipe accouche d'un défilé époustouflant d'images formant une estampe mouvante, infinie, où la finesse de chaque pétale de fleur d'une scène est contrebalancée par le trait furieux du fusain et l'aplat vif ou noyé de l'aquarelle de la... Lire l'avis à propos de Le Conte de la princesse Kaguya

87 10
Avatar Hypérion
8
Hypérion ·

Takenoko !

Le conte de la Princesse Kaguya est passionnant à plusieurs titres. Le plus évident est l'envoûtement visuel et auditif procuré tout au long de la séance. Première collaboration entre Takahata et Hisaishi, compositeur attitré de Miyazaki, ce film combine le trait caractéristique de Takahata à une partition tout à fait inspirée, pour une histoire qui vous emmène voyager loin. Sauf que... Le... Lire la critique de Le Conte de la princesse Kaguya

65 44
Avatar SeigneurAo
9
SeigneurAo ·

In the moon for love

Lorsqu'il découvre une enfant à l'intérieur d'une tige de bambou, un modeste paysan la recueille et l'élève, en étant persuadé qu'il devra en faire une princesse, ce qui ne l'intéressera pourtant pas forcément... Cofondateur du studio Ghibli avec Hayao Miyazaki, Isao Takahata livre enfin le... Lire la critique de Le Conte de la princesse Kaguya

41 10
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

On en mangerait d'ces nuages !

On ne le dira jamais assez, mais il existe une synergie avec les films GHIBLI. Une sorte d'osmose devant laquelle on peut tous rester ébahi sans l'avoir été pour les mêmes raisons, sans avoir été interpellé par les mêmes effets visuels. Une interprétation ouverte dans un conte codifié, elle est peut-être là la force principale à mes yeux. Aussi, par ce simple constat à la portée de toutes et... Lire l'avis à propos de Le Conte de la princesse Kaguya

65 9
Avatar Eren
10
Eren ·

Cinquante nuances de grâce

Émouvoir, charmer, subjuguer tout en faisant vœu de simplicité est une prouesse d'une grande rareté. Pousser l'audace jusqu'à la réappropriation de l'art traditionnel afin de l'exposer sous un jour nouveau relève du talent immense, si ce n'est d'un semblant de génie. Fort de son statut de vieux maître, Isao Takahata n'a plus rien à prouver mais a encore quelques leçons à distiller, avec... Lire l'avis à propos de Le Conte de la princesse Kaguya

26
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·

Avoir confiance.

Il est une heure du mat. Et je sais toujours pas comment je vais faire pour rentrer chez moi. Satanés bus qui arrivent jamais quand il faut. J'attends dans l'illusion de le voir arriver, et je repense à la merveille que je viens de voir. Je me dis qu'il s'agit surement du meilleur film de Takahata, son chef d'oeuvre ultime. Je me rappelle de la claque que je me suis pris pendant tout le... Lire l'avis à propos de Le Conte de la princesse Kaguya

45 7
Avatar Dröm
9
Dröm ·

Extrême beauté et perplexité

Isao Takahata ne cessera de nous surprendre. Ce très grand nom du dessin animé ne dessine pas, cela a favorisé l’extrême plasticité de sa filmographie. En effet, quoi de commun entre le trait rond et enfantin de Panda petit Panda, le réalisme déchirant du Lire l'avis à propos de Le Conte de la princesse Kaguya

19 2
Avatar Step de Boisse
8
Step de Boisse ·

Le dessin du destin

L’année 2014 aura vu Hayao Miyazaki et Isao Takahata sortir chacun un film. Paradoxalement, les deux films donnent un effet presque inverse. Le Vent se lève de Miyazaki laissait circonspect devant sa lenteur un peu moribonde, son manque de folie joyeuse, sa linéarité tant dans son trait que dans sa narration amorphe, et surtout face à l’écriture assez complaisante et froide de son personnage... Lire la critique de Le Conte de la princesse Kaguya

49 6
Avatar Velvetman
9
Velvetman ·

Protéger et punir.

La hype ghibliesque est telle qu'on ne saurait critiquer une de leurs oeuvres sans passer pour un connard d'ethnocentré qui n'a pas eu d'enfance et qui chie sur la nature. C'est genre pire que ne pas aimer 2001 de Kubrick : interdit de ne pas aimer Ghibli. En particulier quand tu es un esthète cinéphile bobo. On part déjà perdant puisqu'on sait qu'on va récolter des dislikes de principe en... Lire l'avis à propos de Le Conte de la princesse Kaguya

8 11
Avatar Eggdoll
5
Eggdoll ·