Critiques de Le Daim

Sergent_Pepper
8

Le premier jour de la veste de ta vie

L’absurde de Dupieux a explosé, dès son premier film, comme l’affirmation d’une liberté aux potentialités illimitées : par les transgressions narratives, par l’absurde de motifs tombés de nulle part,...

il y a 3 ans

EricDebarnot
8
Eric BBYoda

Folie contagieuse

N'étant pas un spécialiste du cinéma de Quentin Dupieux, que je n'ai découvert que tardivement, il me semble néanmoins que ce passionnant "Daim", malgré les apparences (et le pedigree du bonhomme),...

il y a 3 ans

Vincent_Ruozzi
7

La guerre des blousons

Rares sont les réalisateurs menant deux carrières bien distinctes frontalement. Quentin Dupieux appartient à ce cercle très fermé. Réalisateur de huit long-métrages à tout juste 45 ans, il est...

il y a 3 ans

WeSTiiX
7
WeSTiiX

Le Prisonnier du Daim cher

Pour cette 72e édition du Festival de Cannes, la Quinzaine des Réalisateurs s’ouvrait ce mercredi 15 mai sur un film français relativement attendu, à savoir Le Daim, septième long-métrage de Quentin...

il y a 3 ans

Mayeul-TheLink
4

Critique de par Mayeul TheLink

Chez Quentin Dupieux, on aime se mettre dans la peau d'animaux. C'est que comme dit l'Officer Duke (Mark Burnham) de Wrong Cops dans une révélation enfumée : "Nous sommes tous des esclaves de la...

il y a 3 ans

мс³
9
мс³

Style de Malade pour Désespoir Macabre

Parmi mes 3 jours au festival de Cannes 2019, il était un film que je ne pouvais louper, celui que je désirais, qui m'obsédais tel un blouson 100% Deerskin, et j'ai pu assouvir ce désir. Quentin...

il y a 3 ans

Moizi
6
Moizi

Critique de par Moizi

Je suis un peu déçu par le Daim. L'idée de départ me faisait rire rien qu'à y penser. Un type et son blouson en daim qui ont un projet... pas besoin d'en dire plus, je suis au paradis... C'est...

il y a 3 ans

Heurt
5
Heurt

Tout pour un enssemble.

Il arrive toujours un moment dans le cinéma de Dupieux ou le film ne trouve plus son rythme. Là c'est quasi instantané, le film met 20 longues minutes à démarrer. Tout ce qui se passe avant ce temps...

il y a 3 ans

Plume231
8
Plume231

L'Homme qui voulait porter un manteau !

Il n'y a pas de doute. Le Daim me confirme que plus j'avance dans la filmographie de Quentin Dupieux, meilleur c'est. Et comme pour Au Poste !, son précédent film, non seulement, j'ai été fasciné par...

il y a plus d’un an

Théloma
8
Théloma

Frangement barré mais loin d’être une croute

Il y a d’emblée un parti pris esthétique qui verse dans le moche. Une palette chromatique qui va du verdâtre ou jaune pâlichon. A commencer par ce vert-bleu délavé de la voiture de Georges, un quadra...

il y a 3 ans