Affiche Le Daim

Critiques de Le Daim

Film de (2019)

Le premier jour de la veste de ta vie

L’absurde de Dupieux a explosé, dès son premier film, comme l’affirmation d’une liberté aux potentialités illimitées : par les transgressions narratives, par l’absurde de motifs tombés de nulle part, il a investi le champ d’un cinéma de niche dans lequel il s’est payé le luxe de tout faire (réalisation, écriture, photo, montage) pour un résultat toujours fascinant. Et... Lire l'avis à propos de Le Daim

131 6
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Folie contagieuse

N'étant pas un spécialiste du cinéma de Quentin Dupieux, que je n'ai découvert que tardivement, il me semble néanmoins que ce passionnant "Daim", malgré les apparences (et le pedigree du bonhomme), n'est ni absurde - les actions des personnages ne cessant jamais d'être parfaitement logiques si l'on suit leur raisonnement -, ni fantastique - le "pouvoir" de la veste... Lire la critique de Le Daim

48 11
Avatar Eric Pokespagne
8
Eric Pokespagne ·

Frangement barré mais loin d’être une croute

Il y a d’emblée un parti pris esthétique qui verse dans le moche. Une palette chromatique qui va du verdâtre ou jaune pâlichon. A commencer par ce vert-bleu délavé de la voiture de Georges, un quadra à la barbe grisonnante et à la bedaine fatiguée. Et puis son blouson en velours, vert lui aussi mais tout aussi démodé, dont il se débarrasse. Oui, Georges en a marre du vert, il va passer au... Lire la critique de Le Daim

16 7
Avatar Théloma
8
Théloma ·

Critique de Le Daim par Moizi

Je suis un peu déçu par le Daim. L'idée de départ me faisait rire rien qu'à y penser. Un type et son blouson en daim qui ont un projet... pas besoin d'en dire plus, je suis au paradis... C'est tellement absurde comme concept que l'on n'a pas même pas besoin de connaître le projet du type et de son blouson pour se marrer. Sauf que j'ai trouvé ça un peu plat. Alors qu'on s'entende bien,... Lire la critique de Le Daim

12 1
Avatar Moizi
6
Moizi ·

La guerre des blousons

Rares sont les réalisateurs menant deux carrières bien distinctes frontalement. Quentin Dupieux appartient à ce cercle très fermé. Réalisateur de huit long-métrages à tout juste 45 ans, il est également connu sur la scène musicale sous le nom de Mr. Oizo. Un talentueux compositeur et metteur en scène me direz-vous ? Et bien, pas seulement ! Le bougre réalise... Lire la critique de Le Daim

54 10
Avatar Vincent_Ruozzi
7
Vincent_Ruozzi ·

Le Prisonnier du Daim cher

Pour cette 72e édition du Festival de Cannes, la Quinzaine des Réalisateurs s’ouvrait ce mercredi 15 mai sur un film français relativement attendu, à savoir Le Daim, septième long-métrage de Quentin Dupieux. Un réalisateur particulièrement apprécié des cinéphiles pour son univers méta et son humour absurde unique, et qui renoue, après Au... Lire l'avis à propos de Le Daim

51 5
Avatar WeSTiiX
7
WeSTiiX ·

Georges Dupieux : Un style de malade

Unique, étrange et absurde. C’est ainsi que l’on pourrait tenter de résumer, en quelques mots, le cinéma de Quentin Dupieux. Le réalisateur de Wrong, Rubber, Réalité ou encore Au Poste !, sorti l’année dernière, avait le privilège de lancer la Quinzaine des Réalisateurs ce mercredi... Lire la critique de Le Daim

11
Avatar JKDZ29
8
JKDZ29 ·

Critique de Le Daim par Mayeul TheLink

Chez Quentin Dupieux, on aime se mettre dans la peau d'animaux. C'est que comme dit l'Officer Duke (Mark Burnham) de Wrong Cops dans une révélation enfumée : "Nous sommes tous des esclaves de la Nature", et se fondre dans la Nature et la réalité, c'est déjà se rendre un peu moins esclave en les acceptant. Dans Réalité, c'est la cassette qui... Lire la critique de Le Daim

30
Avatar Mayeul TheLink
4
Mayeul TheLink ·

Daim de toi !

Bon, 1ère chose à évacuer : lors de cette avant-première, Mossieur Dupieux a bien voulu signer mon édition collector de Rubber et là, je ne faisais pas le malin, j'étais tremblant (et jouasse)... Passons sur cet épisode aux accents de "fan de..." (Séverine Ferrer, sors de ce corps !) et revenons au film. On suit les aventures de Georges, quadra désœuvré qui focalise désormais son... Lire la critique de Le Daim

19 8
Avatar gruute
8
gruute ·

I want you

Quel film curieux ! Moi, si prompt à vilipender l'absence de prise de risques de certains réalisateurs, là je reste coi. Dujardin, qui interprète l'improbable Georges, y est bedonnant, vouté, grisonnant et complètement à la masse. Adèle Haenel a même le visage qui parait presque émacié sur certains plans, c'est dire. Et ça commence avec notre Georges, justement, qui achète à prix d'or une... Lire l'avis à propos de Le Daim

8 4
Avatar Marcus31
7
Marcus31 ·