Le plat pays

Avis sur Le Festin chinois

Avatar Pruneau
Critique publiée par le

Scénario torché, avec zéro transition, on saute du coq à l'âne. On ne va pas quand même s'emmerder avec des détails. Mais étonnamment ça se regarde, sans qu'il n'y ait aucune raison logique à cela.

En fait, il est sûrement là le talent de Tsui Hark : faire n'importe quoi et rendre une copie honnête. Autant dire qu'on est plus proche du poète que du tacheron.

Je suis un amateur du film de bouffe (mon côté fan d'Astérix), et là je suis servi... Je note une très belle préparation de porc sauce aigre-douce (mon plat chinois préféré).

Par contre, je suis très déçu par le grand concours final. Tsui Hark privilégie la dérision : trompe d'éléphant, patte d'ours polaire en guise de plats à cuisiner. Ça donne pas envie, et ça c'est très con.

PS : Carmen chanté en chinois, c'est, disons, spécial. Surtout pendant tout le film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 763 fois
19 apprécient

Autres actions de Pruneau Le Festin chinois