Affiche Le Garde du corps

Critiques de Le Garde du corps

Film de (1961)

Larves et autodestruction massive

On a souvent qualifié Kurosawa du « plus occidental des cinéastes japonais », et il est évident que l’ouverture du garde du corps surprend d’emblée par sa parenté avec le western. Musique aux cuivres tonitruants, rue déserte d’une ville en proie à la guerre fratricide, on comprend ce qui a attiré Sergio Leone qui a littéralement pillé le film pour initier sa... Lire l'avis à propos de Le Garde du corps

76 2
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Le bon, la brute et le truand en un

La logique eut voulu que j'écrive cette cent cinquantième critique sur une série, comme la cinquantième et la centième. Comme on dit, jamais deux sans trois. La logique eut aussi voulu que j'apprécie plus Barberousse que ce Yojinbo, au vu de la moyenne stratosphérique que se tape modestement la dernière coopération entre Mifune et Kuro. Mais le monde n'est pas logique, et donc, me voici en... Lire l'avis à propos de Le Garde du corps

58 9
Avatar PFloyd
9
PFloyd ·

Mifune Vs Eastwood

En 1961 Kurosawa décide de réaliser un Western à sa façon, et donne naissance à Yojimbo. L'histoire d'un étrange samouraï qui arrive dans une ville déchirée par les conflits entre deux clans qui se livrent une guerre sans merci où tous les coups sont permis. Notre mystérieux héros y voit là un scénario palpitant qu'il compte bien transformer en échiquier géant, dans lequel il avancera ses pions... Lire la critique de Le Garde du corps

46 3
Avatar Gwimdor
9
Gwimdor ·

Critique de Le Garde du corps par Kalian

Au-delà de sa qualité propre (exceptionnelle), ce film permet d'établir quelques faits sur le cinéma dont nombre de réalisateurs feraient bien de se rappeler : On peut transformer une trame simpliste (un samouraï solitaire décide de faire le ménage dans une petite ville minée par une guerre des gangs) en merveille d'écriture pour peu qu'on sache doser avec talent l'humour, le cynisme et... Lire la critique de Le Garde du corps

55 4
Avatar Kalian
9
Kalian ·

Saké Corral

Sanjuro est un rônin, un samouraï sans seigneur ni maître. Il erre jusqu'à arriver dans une petite ville gangrenée par le jeu, la corruption et la spéculation sur la soie, et où deux clans s'affrontent. Il entend bien profiter de la situation en jetant de l'huile sur le feu. Le western classique revisité à la sauce Kurosawa, avec pour cadre une ville de la fin de l'ère Edo. Un... Lire la critique de Le Garde du corps

38 6
Avatar Jackal
10
Jackal ·

Un justicier dans la Ville

Akira Kurosawa est l'un des rares réalisateurs dont j'ai vu plus d'une quinzaine de films et qui ne m'a tout simplement jamais réellement déçu, à une exception de jeunesse près, et ce n'est pas avec Le Garde du Corps, sorti en 1961, juste après Les Salauds dorment en Paix, que cette... Lire la critique de Le Garde du corps

28 3
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

L'universalité

Cela fait une éternité que je veux voir Yajimbo et c'est le genre de film où je ne comprends pas pourquoi j'ai attendu aussi longtemps. Si je ne suis pas nécessairement un grand admirateur de Kurosawa, enfin de la poignée de films que j'ai vu de lui, c'est peut-être l'une des premières fois (avec Rashomon) où je comprends l'engouement. Il est aisé de dire du bien de la mise en scène,... Lire l'avis à propos de Le Garde du corps

8 7
Avatar Moizi
9
Moizi ·

Une influence considérable

Après d'énormes oeuvres des années précédentes que sont Les Sept Samouraïs et La Forteresse Cachée, Akira Kurosawa va créer un film à première vue un peu plus modeste de par ses moyens, mais non moins savoureux à regarder. Le réalisateur démontre encore une fois que on peut faire de très grandes choses dans le monde du cinéma avec une trame principale et des dialogues savoureux. Le jeu d'acteur... Lire la critique de Le Garde du corps

25
Avatar Saccharum
9
Saccharum ·

Pour une poignée de ryos

"J'ai vu un film de Kurosawa : Yojimbo. On ne peut pas dire que c'était un chef-d'oeuvre ! " déclarait Sergio Leone dans un entretien avec Noël Simsolo. De l'humour italien sans doute pour tenter de persuader tout le monde qu'il ne s'était pas inspiré de Yojimbo pour "Pour une poignée de dollars". Dans la suite de l'interview Leone allait jusqu'à expliquer que Kurosawa s'était inspiré d'un... Lire l'avis à propos de Le Garde du corps

23 2
Avatar Al_
7
Al_ ·

Le combat des chefs.

Revenant au genre du chambara après le contemporain Les salauds dorment en paix, le cinéaste Akira Kurosawa allait justement le propulser vers d'autres horizons, se servant de diverses influences pour enrichir son nouveau film, Yojimbo. Fortement influencé par les écrits de Dashiell Hammet, le scénario écrit par... Lire la critique de Le Garde du corps

22 7
Avatar Gand-Alf
9
Gand-Alf ·