Affiche Le Journal d'une femme de chambre

Le Journal d'une femme de chambre

(1964)
12345678910
Quand ?
7.3
  1. 5
  2. 4
  3. 8
  4. 30
  5. 97
  6. 301
  7. 707
  8. 569
  9. 146
  10. 40
  • 1.9K
  • 109
  • 1.2K

Dans les années 30, Célestine, une jeune femme de chambre de 32 ans, arrive de Paris pour entrer au service d'une famille de notables.

Casting : acteurs principauxLe Journal d'une femme de chambre

Casting complet du film Le Journal d'une femme de chambre
Match des critiques
les meilleurs avis
Le Journal d'une femme de chambre
VS
Une campagne de calomnies et de dénigrements

Ce journal d'une femme de chambre est sans doute un des films de Buñuel dont la facture est la plus classique. Respectant en cela la roman dont il est inspiré (même si transposé 30 ans après), le film épouse comme il se doit les obsessions du maitre du surréalisme: les bourgeois, l'église (de manière feutrée pour cette dernière) et la politique sont encore une fois présentés sous un jour peu reluisant, mais cette fois, la satire sociale porte ailleurs. C'est surtout petit le monde sclérosant...

36 10
Un peu trop lent et bâclé

Si ce n'était la fin quasi-inexistante de son film pas fini, ce film de Bunuel serait presque recommandable ; si ce n'était la langueur de la mise en scène -sans parler de l'apathie du scénario de plus en plus endormi au fil du temps- oui si ce n'était tout cela, on aurait pu avoir quelque chose de bien sympathique ou presque bien, pourquoi pas ! En l'état, on a tout de même un truc à peu près regardable (ce qui ne laisse pas de nous étonner de la part du réalisateur espagnol) grâce... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

2
Critiques : avis d'internautes (28)
Le Journal d'une femme de chambre
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Si infâmes que soient les canailles, ils ne le sont jamais autant que les honnêtes gens

La filmographie de Buñuel compte plusieurs facettes : il y a la veine surréaliste, qui s’exprime dans ses premiers films (Un chien andalou, L’âge d’or), mais également dans certains de ses derniers (L'Ange exterminateur, Le Fantôme de la liberté, Le Charme discret de la bourgeoisie). Et puis il toute une série de films, mes préférés, produits majoritairement pendant sa période française, qui... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

58 2
Avatar gallu
9
gallu ·
Douce France, douce saveur de Vichy

La satire sociale à son sommet : riches, pauvres, jeunes, vieux, bourgeois, religieux, prolétaire ou encore militaire, personne n'échappe au regard inquisiteur de Luis Buñuel, personne ne sort indemne du jeu de massacre orchestré par le maître du surréalisme ! Premier film français, adaptation de l'œuvre éponyme d'Octave Mirbeau et surtout première collaboration avec... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

23 4
Avatar Kalopani
8
Kalopani ·
Célestine déracinée

Inondé du bleu de l'envoûtante Léa Seydoux, je découvre hier soir l'oeuvre d'un cinéaste à l'origine de nombreuses dissensions. Comble absolu : c'est cette dernière et le business cinématographique simplet qu'elle engrange en deux battements de cils, ainsi que la réadaptation de Benoit Jacquot (2015) qui me poussèrent tout honteux à entrer dans l'oeuvre de ce que je considérais déjà, malgré... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

3 1
Avatar Hilàrio Matias Da Costa
7
Hilàrio Matias Da Costa ·
Découverte
Célestine à la campagne

Je ne suis pas très familier avec Buñuel, c'est sûrement pourquoi j'ai autant d'a priori sur le bonhomme. En effet, je m'imaginais un film imbuvable, plus expérimental et conceptuel que narratif. Heureusement que l'erreur ne se traduit pas par un hémorroïde en plus, sinon je ne pourrais plus m'asseoir depuis longtemps ! Ce que j'ai vraiment apprécié dans ce film, ce sont les... Lire la critique de Le Journal d'une femme de chambre

10
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·
Remarquable cruauté

Voyant hier le DVD dont j’appelais naguère de mes vœux l’édition, je trouvais la qualité intrinsèque du film remarquable et les acteurs étincelants (pourtant j’ai trouvé Michel Piccoli moins bon que je ne me le rappelais, en net retrait en tout cas par rapport aux autres protagonistes), mais surtout la transposition historique m’a gêné. Assurément, Luis Bunuel et son scénariste... Lire l'avis à propos de Le Journal d'une femme de chambre

5
Avatar Impétueux
7
Impétueux ·
Toutes les critiques du film Le Journal d'une femme de chambre (28)