Affiche Le Mépris

Critiques de Le Mépris

Film de (1963)

Sans la musique, Le Mépris serait une erreur.

La descente en flammes dont est victime ce film semble être, dans certains cercles, le gage d’un bon goût cinéphilique : de celui qui aurait dépassé l’idolâtrie circonstanciée à une époque certes éphémère (la Nouvelle Vague) et un cercle restreint (en gros Les Cahiers du Cinéma), et qui verrait dans la suffisance de M. Godard un argument suffisant pour rejeter en... Lire la critique de Le Mépris

117 13
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Critique de Le Mépris par Gérard_Rocher

Camille est une très jolie femme mariée à Paul, éventuel scénariste d'un film adapté de "L'Odyssée" par Fritz Lang. C'est dans des studios de Rome que la rencontre... Lire la critique de Le Mépris

49 50
Avatar Gérard_Rocher
5
Gérard_Rocher ·

Je m'épris. De Godard

Finalement, en quoi « Le mépris» est-il foncièrement mémorable ? Les (très belles) fesses de Brigitte ? Le (sans doute très bon) roman de Moravia ? Une villa (proprement hallucinante) à Capri ? Une musique lancinante reprise en boucle inexorablement ? Un peu de tout ça ? D'où la question, forcément brûlante : qu'est-ce que notre Jean-Luc transnational a-t-il amené à ce moment fort (qu'on le... Lire la critique de Le Mépris

75 17
Avatar guyness
7
guyness ·

"Le Mépris pour les nuls"

Moi déjà, il faut que je vous l'avoue, le soleil me fait mal aux yeux. Alors autant j'aime bien regarder les hanches, les fesses et tout ce que l'on veut de Brigitte Bardot parce que c'est filmé dans l'ombre, autant les prises de vue d'Alexandre le Grand et autre conneries en blanc sur fond bleu me font mal aux yeux. Ensuite Fritz Lang sort des phrases à la con qu'il espère définitives alors... Lire la critique de Le Mépris

16 5
Avatar Jacky Soulié
4
Jacky Soulié ·

Complètement nue au soleil.

Bon, on arrête les conneries cinq minutes, on pose le joystick, on se déconnecte de Facebook, on se retient de regarder le nouvel épisode de "Game of thrones" et on balance le portable dans la cuvette des WC. Ce soir, c'est décidé, je me métamorphose en cinéphile avec un grand C, celui qui lit "Les cahiers du cinéma", celui qui chie sur le cinéma hollywoodien et qui se masturbe devant du Godard.... Lire l'avis à propos de Le Mépris

49 12
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

vrai

Les mots empruntés à André Bazin, aux premières secondes, font autorité. L'auteur qui nous parle crée immédiatement la toute-puissance : un monde au-delà du film, distendu dans le temps comme dans l'espace. Si l'on dit que les âmes nouvelles de Godard tendent à en faire le cinéaste du rien, j'ai, pour ma part, goutté comme rarement à l'autorité et à la puissance des êtres. C'est vrai,... Lire la critique de Le Mépris

37 2
Avatar Max0
10
Max0 ·

Le cinéma substitue à nos regards un monde qui s'accorde à nos désirs.

Chaussons lunettes fumées, toisons débordantes, chemises douteuses et débarrassons-nous des kilomètres d'analyses, des heures de débats et visionnons Le Mépris comme si nous étions en 1963, d'un œil vierge. Le générique annonce la couleur, Le Mépris sera en parti une réflexion sur le cinéma et maniera la mise en abime. Deux histoires s'entremêlent et se toisent tout le long du film, l'une tient... Lire l'avis à propos de Le Mépris

17 1
Avatar Le Blog Du Cinéma
9
Le Blog Du Cinéma ·

Respect et humilité !

Tout d'abord, c'est vrai que je ne suis pas toujours d'accord avec la vision cinématographique imposée par la Nouvelle Vague. Je reproche à ce genre de cinéma son style trop intellectuel et parfois surréaliste. On en oublie même que l'approche originelle du 7 ième art était, à la base, d'être populaire. Pourtant, je dois reconnaitre que certains films issus de ce mouvement sont totalement... Lire la critique de Le Mépris

12 18
Avatar okilebo
10
okilebo ·

Je me sens connard de faire une critique sur un film de Jean-Luc Godard.

Il n'y a pas de moments clés précis qui sépare Camille de son mari. Ce n'est pas lorsque la voiture part loin de lui ou que le bateau l'emporte. C'est ce que Paul voudrait croire comme il voudrait croire que sa relation se calque sur l'Odyssée. Le film n'est pas une mise en relation de ces deux relations, d'ailleurs Paul se trompe dans sa théorie : Ulysse n'a jamais voulu partir à la guerre de... Lire l'avis à propos de Le Mépris

29 1
Avatar bplastik
10
bplastik ·

Critique de Le Mépris par Anzû Nergal

Ce que j'aime le plus dans les films de Godard, c'est quand ils se terminent. Je ne sais pas vous, mais bien que je comprenne où Godard veut en venir (enfin à mon échelle), c'est une torture d'en regarder. Je me demande si en fin de compte, il ne nous livre pas un cinéma insupportable pour se moquer traitessement de nous. Bref, ce film était intéressant. Néanmoins, chaque seconde est une... Lire l'avis à propos de Le Mépris

8 2
Avatar Anzû Nergal
5
Anzû Nergal ·