Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Avis sur

Le Retour de Mary Poppins

Avatar Owl
Critique publiée par le

La question d'une suite ou d'un remake à un film revient finalement souvent dans l'industrie du cinéma. Ici, Disney n'a pas réellement tranché et a souhaité pondre un métrage à mi-chemin entre les deux.

Mary Poppins débarque pour aider les enfants Banks et redonner un peu de couleurs dans la vie de leur papa, l'air de ne pas y toucher, en poussant la chansonnette et en emmenant les gamins dans différents univers bariolés. Voilà pour la partie "on réfléchit pas trop, on reprend ce qui a marché".

Les différences se situent alors dans l'époque choisie, une vingtaine d'années plus tard, en y ajoutant quelques lourdeurs scénaristiques tire-larmes ou insensées et un Bert bis qui n'a ni le charisme, ni la malice de l'original (pour tout dire, Lin-Manuel Miranda a été la source de nombreux soupirs d'exaspérations pendant ces deux heures).

Citons quelques qualités cependant : si j'ai bien apprécié la prestation de Ben Whishaw, Emily Blunt a su prolonger le personnage avec efficacité, elle campe une Mary Poppins tout à fait respectable, malgré un numéro de cabaret que j'ai trouvé un peu hors sujet. J'ai également apprécié un retour (certes court) de vrais dessins animés chez Disney, et c'était appréciable, il y avait une jolie ambiance dans ces scènes. Petite madeleine de Proust me concernant, j'ai été ému par le caméo d'une très grande dame en fin de film.

Je pourrais également m'attarder sur l'ambiance esthétique du Londres de 1935 qui m'a bien plu, et également la fidélité aux décors d'origine.

Mais alors le reste? Des chansons sans saveur aucune, un méchant qui est méchant juste parce que c'est son seul trait de caractère (je n'ai à aucun moment compris pourquoi une telle hargne), une trahison totale de la morale du premier film et la précieuse symbolique des 2 pences. Et des enfants un peu relous quand même, surtout le petit dernier.

Et au final, une créativité assez limitée quand on veut appliquer un squelette déjà établi 50 ans auparavant. J'insiste à nouveau sur le personnage de Miranda qui m'a donné l'impression d'être juste un produit discount de l'original, avec un petit sourire satisfait du plus mauvais goût en sus.

Vivement le 3.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 48 fois
1 apprécie

Autres actions de Owl Le Retour de Mary Poppins