👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Très impressionnant. Le cinéma fait areuh en 1902 et Méliès lui offre ses premiers pas, il lui enlève ses couches et fait popo tout seul.
Le scénario n'est pas seulement constitué de différentes scènes de théâtre. Méliès parvient grâce à sa mise en scène et ses effets spéciaux à casser le moule de la caméra statique. Son film est plein de mouvements, d'imagination, de magie. Un dynamisme qu'on retrouve également dans le découpage du scénario, sans temps mort. Un superbe ouvrage pour l'époque qui fait fracture avec le cinéma documentaire de ses prédécesseurs. Le cinéma entre dans le monde du divertissement, crée un genre, le film de science-fiction, le tout avec une force et une puissance époustouflante compte tenu de l'époque.
Pouvait-on faire mieux à ce moment-là, rien n'est moins sûr.
Alligator
10
Écrit par

il y a 9 ans

3 j'aime

Le Voyage dans la Lune
Gothic
9

Georges Méliès, benjamin d'une fratrie. Et pourtant, aux yeux du monde, c'est l'aîné.

Dès 1902 avec "Le Voyage dans la Lune", Méliès invente le film à composer soi-même. En effet, durant un peu moins de 15 minutes, on assiste à un véritable feu d'artifice de créativité et de magie...

Lire la critique

il y a 9 ans

95 j'aime

23

Le Voyage dans la Lune
Aqualudo
9

Méliès, Citrouilles, Star Wars et WoW

Je devais composer sur une critique d'Agora ; elle va attendre un petit peu. Aujourd'hui j'ai vécu un moment rare : faire découvrir une oeuvre fondatrice à une bande de boutonneux éberlués. Un film...

Lire la critique

il y a 9 ans

57 j'aime

11

Le Voyage dans la Lune
Hypérion
8

Version couleur restaurée splendide, choix musical... Particulier.

(Re)découverte de Le Voyage dans la Lune de Georges Meliès, succédant au documentaire Le voyage extraordinaire narrant la restauration d'une bobine couleur dénichée à Barcelone, cette projection m'a...

Lire la critique

il y a 10 ans

48 j'aime

19

The Handmaid's Tale : La Servante écarlate
Alligator
5

Critique de The Handmaid's Tale : La Servante écarlate par Alligator

Très excité par le sujet et intrigué par le succès aux Emmy Awards, j’avais hâte de découvrir cette série. Malheureusement, je suis très déçu par la mise en scène et par la scénarisation. Assez...

Lire la critique

il y a 4 ans

52 j'aime

16

Holy Motors
Alligator
3
Holy Motors

Critique de Holy Motors par Alligator

août 2012: "Holly motors fuck!", ai-je envie de dire en sortant de la salle. Curieux : quand j'en suis sorti j'ai trouvé la rue dans la pénombre, sans un seul lampadaire réconfortant, un peu comme...

Lire la critique

il y a 9 ans

52 j'aime

16

Sharp Objects
Alligator
9

Critique de Sharp Objects par Alligator

En règle générale, les œuvres se nourrissant ou bâtissant toute leur démonstration sur le pathos, l’enlisement, la plainte gémissante des protagonistes me les brisent menues. Il faut un sacré talent...

Lire la critique

il y a 3 ans

42 j'aime