👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le Vent se lève ne m'a pas soufflé...

Le dernier film de Miyazaki ! Je l'attendais celui-là. Un film qui retrace la vie de Jiro, un futur grand ingénieur en aéronautique au début du 20ème siècle. Cette histoire est inspirée de faits réels ce qui pose un énorme problème.

Cela crée un carcan pour l'imaginaire d'un réalisateur comme Miyazaki. On est cantonné à la réalité toutefois ponctuée de rares rêves qui amènent un peu de poésie qui se fait vraiment discrète (ce qui est bien dommage). Mais soit on peut saluer ce changement de ton pour s'axer davantage vers le réel mais justement on n'a pas du tout l'impression d'être dans le réel non plus. Les moments importants sont traités trop superficiellement (sa femme, la chasse aux opposants au gouvernement japonais etc.) et les scènes autour du travail de Jiro (qui ne nous intéresse pas tant que ça) font que le film traine en longueur. Ce film manque d'intérêt sur le côté humain du personnage, un comble pour un Miyazaki.

Certains passages devraient être complètement déchirants et restent pourtant complètement plats à cause par exemple du personnage de la soeur de Jiro qui est raté (bipolaire au possible, sort du chapeau à certains moments pour ne quasiment rien apporter). Par exemple, elle fond en larme à un moment du film ce qui est logique d'un point de vue narratif mais pas dans le contexte dans sa relation avec les autres personnages. ça laisse un sentiment étrange.

Pareil pour Jiro qui s’investit énormément dans son travail alors qu'il est en total contradiction avec l'utilisation par l'armée qui sera faite de ses avions. Un point qui est dit mais pas ressentit. Il devrait douter, se rebeller, éventuellement courber l'échine car il accède tout de même à son rêve d'ingénieur en aéronautique mais ça ne devrait pas être aussi simple pour lui. ça devrait le torturer ou au moins le déranger ou alors sentir que c'est pour le bien de son pays (ce qu'on ressent à travers un autre personnage). Mais non rien. Jiro est un personnage plat à tel point qu'on n'éprouve pas de sympathie pour lui car on ne ressent pas l'importance de son travail à la fois pour lui et pour son pays. On la comprend, on nous l'explique mais on ne le ressent pas.

Un passage dramatique très fort (dans tous les sens du terme) où il est carrément absent. En soit ce n'est pas une mauvaise idée mais on n'a aucun retour de sa part lorsqu'il apprend ce qu'il s'est passé (alors que ça devrait le rendre fou de douleur) car on ne nous le montre même pas ça le rendrait beaucoup plus humain.

Certaines scènes qui justement le rendent humain ne servent littéralement à rien. Au tout début film, il s'interpose entre 1 gamin qui se fait embêter par d'autres, il fait le héro, on comprend qu'il est bon etc mais ce trait de caractère ne réapparait plus dans tout le film ! Alors que ça pourrait être utile : le forcer à faire des avions sûrs pour les pilotes, créer des avions performants pour gagner la guerre le plus vite possible pour éviter des pertes etc. On devrait ressentir ce besoin vital pour Jiro qui mettrait en action ses idéaux.

Un autre point qui m'a gêné : Jiro n'évolue pas physiquement, on ne sait pas s'il a 20, 30, 40 ans (heureusement que certains dialogue nous indique explicitement le temps écoulé) et sa voix reste toujours la même et franchement c'est une voix de gamin de 14 ans qui vit avec un alien appelé Roger et un père qui appartient à la CIA... c'est la voix de Steve dans American Dad et je dois avouer que ça m'a gâché le film. Je n'ai aucun problème particulier avec cette voix dans l'absolue sauf qu'elle fait gamin et que là cela ne correspond pas au personnage.

Ensuite graphiquement, les décors sont très beaux mais vraiment magnifiques parfois. Les personnages sont trop simplistes esthétiquement je trouve. Ils sont trop lisses (pas de ride, rien ce qui empêche de se rendre compte du temps qui passe). Les animations sont très bonnes comme d'habitude à part pour certains personnages faisant partie du décor qui sont à 15 fps. On a presque l'impression qu'ils se téléportent mais c'est très très rare et sans importance.

Les musiques ne m'ont pas du tout marqué, je serai incapable d'en fredonner une mais je n'ai pas remarqué de fausses notes non plus. Elles passent partout.

Globalement déçu. Un film très plat, sans fausse note mais sans envolée non plus à cause du sujet qui enferme la créativité et la poésie de Miyazaki. On s'ennuie quand même pas mal. Ce film est pile entre 2 approches : l'une réaliste, l'autre imaginaire ce qui empêche de traiter le sujet à fond.
Nights
5
Écrit par

il y a 8 ans

1 j'aime

Le vent se lève
marcusquick
5

Le vent se lève (mais il ne m'a pas emporté!)

J'aurais voulu aimer ce film et pouvoir en dire du bien, mais je dois l'avouer, cette fois ci - et c'est bien la seule - je me suis vraiment ennuyé devant un film de Miyazaki. L'animation, toujours...

Lire la critique

il y a 8 ans

157 j'aime

17

Le vent se lève
Fritz_the_Cat
8

Les Ailes du désir

Contrairement à ce que laisse penser sa filmographie, Hayao Miyazaki est un homme qui a les pieds sur terre. Cinéaste intransigeant avec lui-même autant qu'avec ses troupes (voir le sort réservé au...

Lire la critique

il y a 8 ans

119 j'aime

41

Le vent se lève
Torpenn
6

Le zéro et l'infini

Aller voir le dernier Miyazaki en salle est depuis longtemps déjà un rituel précieux que la pénurie en dessins animés rend d’autant plus indispensable. Amateur forcené de petits gribouillis qui...

Lire la critique

il y a 8 ans

109 j'aime

16

Bloodborne
Nights
8
Bloodborne

Bloodborne, quelle saignée...

Aaaaah Bloodborne... Décidément il n'y a rien à faire, dès que From Software sort un jeu, l'excitation jaillit et l'attente n'en est que plus forte. Heureusement, cette fois, elle fut brève (moins...

Lire la critique

il y a 7 ans

4 j'aime

Dark Souls II
Nights
8

Le messie a failli... mais s'en sort !

Dark Souls II, le jeu que j'attendais le plus cette année et de loin. Le seul qui arrive vraiment à me motiver pour que j'y passe des heures et des heures à galérer. La version simplifiée pour ceux...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime

1

Jin-Roh - La Brigade des loups
Nights
8

Un chaperon rouge très noire

Film vraiment très bon, très mélancolique, très prenant et vraiment lourd de sens. Un aspect graphique excellent avec une bande son qui apporte énormément à l'ambiance du film (en particulier à 1...

Lire la critique

il y a 8 ans

2 j'aime