👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le vent se lève (mais il ne m'a pas emporté!)

J'aurais voulu aimer ce film et pouvoir en dire du bien, mais je dois l'avouer, cette fois ci - et c'est bien la seule - je me suis vraiment ennuyé devant un film de Miyazaki. L'animation, toujours impeccable (scènes du séisme, les rèves de Jiro...) et la musique mélancolique mais plutôt réussie, n'y ont malheureusement rien changé...

Je suis assez surpris de voir autant de bonnes notes et de bonnes critiques ici et là, surtout de la part des journalistes, qui après avoir ignorer/dénigrer les films du maitre pendant des années (je parle surtout avant les années 2000) se hâtent de l'encenser à tout va. Je comprends bien que ce dernier film clôture la carrière d'un artiste incroyable, mais je refuse de confondre ma note pour ce film, et celle que je pourrais mettre à la carrière entière de Miyazaki. J'ai la conviction que si ce film avait été fait par son fils ou quelqu'un d'autres du studio, les critiques auraient été bien plus mitigées et nuancées.

Je brise sans doute un tabou pour la plupart des fans, mais tant pis: Ce film est pour moi une grosse déception, il faut le dire. Le gros défaut du film vient de son cruel manque d'action/ou de rythme et de sa quasi absence d'enjeux dramatique. L'histoire d'amour entre Jiro et Naoko, aussi belle soit elle, ne parvient pas à nous émouvoir complètement. Je ne dis pas qu'elle marche pas, mais je pense qu'elle aurait pu aller plus loin. L'autre problème, c'est que le mélange des genres, (biopic, historique, romance...) ne fonctionne pas très bien. Miyazaki semble avoir beaucoup hésité sur le sens à donner à son histoire, et sur la guerre notamment, son personnage ne semble jamais vraiment concerné. En effet, Jiro est juste un génie égoïste qui veut construire l'avion de ses rêves. Difficile donc de s'attacher à ce personnage, que l'on comprend être le double animé de Miyazaki lui-même. Cela explique aussi sans doute, les très longues scènes où l'on voit Jiro dessiner des plans, fumer des cigarettes, puis redessiner des plans, et reprendre une cigarette...

Bref, on assiste au destin de ce petit monde sans beaucoup d'empathie, et on n'a plus qu'a se rabattre sur les qualités techniques du film, toujours irréprochables évidemment.
Désolé, mais cette fois, la magie n'a pas pris sur moi.
marcusquick
5
Écrit par

il y a 8 ans

157 j'aime

17 commentaires

Le vent se lève
marcusquick
5

Le vent se lève (mais il ne m'a pas emporté!)

J'aurais voulu aimer ce film et pouvoir en dire du bien, mais je dois l'avouer, cette fois ci - et c'est bien la seule - je me suis vraiment ennuyé devant un film de Miyazaki. L'animation, toujours...

Lire la critique

il y a 8 ans

157 j'aime

17

Le vent se lève
Fritz_the_Cat
8

Les Ailes du désir

Contrairement à ce que laisse penser sa filmographie, Hayao Miyazaki est un homme qui a les pieds sur terre. Cinéaste intransigeant avec lui-même autant qu'avec ses troupes (voir le sort réservé au...

Lire la critique

il y a 8 ans

119 j'aime

41

Le vent se lève
Torpenn
6

Le zéro et l'infini

Aller voir le dernier Miyazaki en salle est depuis longtemps déjà un rituel précieux que la pénurie en dessins animés rend d’autant plus indispensable. Amateur forcené de petits gribouillis qui...

Lire la critique

il y a 8 ans

109 j'aime

16

Gone Girl
marcusquick
5
Gone Girl

Desperate Housewife story

Je ne connaissais rien du film avant de le voir. Je faisais confiance à Fincher pour m’emmener dans un de ses habiles thrillers dont il a le secret. Pourtant, j'ai trouvé le film assez décevant, même...

Lire la critique

il y a 7 ans

55 j'aime

5

Unbreakable Kimmy Schmidt
marcusquick
5

Critique de Unbreakable Kimmy Schmidt par marcusquick

Après deux premiers épisodes, franchement pas très bons, j'avais envie d'arrêter, mais plusieurs critiques m'ont convaincu d'aller plus loin, ce que j'ai fait. Après tout, plusieurs excellentes...

Lire la critique

il y a 7 ans

8 j'aime

1

Palm Springs
marcusquick
5
Palm Springs

Ersatz sans fin !

C'est gentillet, c'est feel good (et tout le monde a besoin de ça en ce moment), les acteurs sont sympathiques, mais l'ensemble ne tient pas trop la route pour autant. Faire une comédie romantique...

Lire la critique

il y a plus d’un an

6 j'aime

5