Affiche Les Assassins de l'ordre

Critiques de Les Assassins de l'ordre

Film de (1971)

  • 1
  • 2

Faut-il qu'il y ait deux justices ?

Mai 1968 était encore dans les esprits lorsque Marcel Carné met en scène Les Assassins de l'ordre, où il s'intéresse à un drame judiciaire où la police pourrait être mise en cause. Mai 1968 est présent et même peut être un peu trop, dans le sens où Carné tombe dans certains pièges notamment celui du film manichéen, où la vision des flics est sans aucune nuance. C'est dommage... Lire l'avis à propos de Les Assassins de l'ordre

21
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Critique de Les Assassins de l'ordre par AMCHI

Bien que la mise en scène soit un peu raide Les Assassins de l'ordre se regarde avec intérêt car ce drame judiciaire bénéficie d'un scénario solide et d'excellents acteurs dont un Jacques Brel totalement imprégné par son rôle de juge d'instruction dépassé par la situation. Lire la critique de Les Assassins de l'ordre

5
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

Critique de Les Assassins de l'ordre par Kamila-Alice Volsteadt

J'ai regardé ce film parce que c'est un Marcel Carné (Je m'imagine toujours que je vais retrouver dans tous ces films un peu de la magie du réalisme poétique, mais il faut s'y faire, Carné à donné dans la diversité, et c'est trés différent de ces films du genre), mais aussi parce que Jacques Brel jouait dedans. J'aurais mis plus déja si les acteurs savaient jouer. Ce fut trés handicapant. Seul... Lire l'avis à propos de Les Assassins de l'ordre

5 1
Avatar Kamila-Alice Volsteadt
5
Kamila-Alice Volsteadt ·

Déçu.

On a un sujet qui s'apparente aux histoires rebelles et dénonciatrices du cinéma de Costa-Gavras, sauf que là, la mayonnaise ne prend pas. Jacques Brel n'y est pas à son meilleur, mais je pense que c'est tout simplement le film qui l'a contenu, pour aboutir à un résultat un peu plat. Le déroulé est poussif, le jeu d'acteurs et la réalisation convenues. Peut-être en... Lire l'avis à propos de Les Assassins de l'ordre

Avatar shanghai
5
shanghai ·

Dossier noir, film dispensable.

Je pique le (très bon) résumé qu’en fait Wikipedia : Un matin, un ancien repris de justice repenti, devenu un honnête père de famille, travaillant comme mécanicien dans un garage, est réveillé aux aurores par deux policiers de façon musclée. Ceux-ci le soupçonnent d’être l’auteur d’un « casse » au chalumeau, survenu la nuit même chez son employeur. Ils l’embarquent au commissariat, d’où il... Lire la critique de Les Assassins de l'ordre

1
Avatar JanosValuska
4
JanosValuska ·

Les assassins de l'ordre (1971)

Il s'agit d'un film policier et judiciaire d'une durée d'un peu moins de deux heures. Le film démarre avec l'interpellation au petit matin de Saugeat à son domicile. Il est emmené au commissariat ou il subit un interrogatoire musclé. Cela se termine mal et Saugeat meurt ... Le juge Level est nommé sur l'affaire qui est délicate car des policiers sont impliqués. L'autopsie et les premiers... Lire la critique de Les Assassins de l'ordre

1
Avatar greenwich
7
greenwich ·

Critique de Les Assassins de l'ordre par denizor

Tiré du livre d'un chroniqueur judiciaire, vaguement inspiré d'une vraie affaire, Les assassins de l'ordre a tout du film dossier typique des années 70 (de Cayatte à Boisset). Mai 68 est passé par là et le vieux Carné pointe du doigt les failles des institutions de la République, ici la violence policière ; il met en scène un juge d'instruction idéaliste (Jacques Brel) face à un système... Lire l'avis à propos de Les Assassins de l'ordre

1
Avatar denizor
6
denizor ·

Critique de Les Assassins de l'ordre par Broyax

1971... et un film assurément pas encore remis de "mai 68" et du coup, forcément très revanchard et vindicatif... surtout vis-à-vis de nos forces de l'ordre, pardon de nos "assassins" de l'ordre, oui, oui, carrément ! C'est le gros problème du film que d'en faire des tonnes et de charger la barque au maximum, quitte à en perdre toute crédibilité : les flics sont des brutes, leurs... Lire l'avis à propos de Les Assassins de l'ordre

Avatar Broyax
3
Broyax ·

Un fonctionnaire est un homme qui fonctionne.

Sur le point de prendre ses vacances de Noël, un juge d'instruction est sommé d'enquêter sur la mort mystérieuse d'un homme, qui aurait été tabassé par des policiers lors d'un interrogatoire. Pour l'un des derniers films de Marcel Carné, qui s'inscrit parfaitement dans le cinéma français post-68 alors en plein doute sur ses institutions, il est porté par un excellent Jacques Brel, lequel... Lire la critique de Les Assassins de l'ordre

Avatar Boubakar
6
Boubakar ·

Les liaisons incestueuses de la police et de la justice

Un juge d'instruction enquête sur la mort suspecte d'un homme, lors d'un interrogatoire au commissariat de police. Malgré les pressions, il va jusqu'au bout. Etonnant de voir Carné marcher sur les brisées d'un Cayatte, dans un film à charge qui dénonce, entre autres, les liaisons incestueuses entre justice et police. Le film fut d'ailleurs reçu avec tiédeur dans la France pompidolienne de 1971.... Lire la critique de Les Assassins de l'ordre

Avatar 6nezfil
8
6nezfil ·
  • 1
  • 2