Le mari, la femme et la maitresse....

Avis sur Les Diaboliques

Avatar cinemusic
Critique publiée par le

Christina Delasalle (Véra Clouzot) et Nicole Horner (Simone Signoret),2 enseignantes s'associent pour assassiner Michel Delasalle (Paul Meurisse), le directeur tyrannique du pensionnat qui est aussi le mari de l'une et l'amant de l'autre...
Après le triomphe du film "Le salaire de la peur", Henri-George Clouzot décide d'adapter le roman "Celle qui n'était plus" de Boileau-Narcejac mais change plusieurs éléments(notamment le cadre de l'histoire ainsi que la fin) pour s'approprier cette histoire.
L'histoire se déroule dans un pensionnat. On comprend rapidement que Michel Delasalle est un homme détestable aussi bien avec les enfants qu'avec son épouse et même sa maitresse. Au début du film Simone Signoret apparait avec des lunettes noires pour cacher des marques...
La psychologie des personnages est bien écrite: Nicole, la maitresse, est une femme forte et déterminée qui n'a aucun mal à convaincre Christina de l'aider à tuer l'infâme Michel Delasalle bien que celle ci soit pieuse et fragile du coeur.
Pour amener un peu d'humour Clouzot nous offre de bons rôles secondaires dominés par Michel Serrault, dont c'est le deuxième film, impeccable en enseignant et Noël Roquevert amusant en locataire râleur. Toujours dans les rôles secondaires on notera Charles Vanel, un des acteurs fétiches de Clouzot, excellent en commissaire à la retraite A noter les apparitions de Jean Lefèvre(un militaire de deuxième classe ivre) et Robert Dalban(le pompiste). Et parmi les gamins un certain Jean-Philippe Smet...
Clouzot nous écrit un scénario machiavélique où chaque détail finit par avoir son importance tant il ne laisse rien au hasard pour faire monter le suspens. Il utilise même certains éléments dignes de films d'horreur...
"Les diaboliques" est un film sur la manipulation digne d' Hitchcock. Simone Signoret est parfaite en blonde hitchcockienne face à Véra Clouzot qui ne démérite pas.
Et Clouzot nous livre un film cruel sur le mariage d'autant plus intéressant que c'est sa propre femme qui joue la femme de Delasalle surtout quand on sait comment il s'est comporté avec elle sur le tournage(fidèle à sa réputation Clouzot a été infect, n'hésitant pas à secouer littéralement Véra son épouse...!).
La mise en scène de Clouzot est implacable et certaines scènes restent bien gravées dans la mémoire(SPOIL: la baignoire ou encore la piscine!). Et puis je pense que c'est un des premiers films à utiliser des twists...!
"Les diaboliques" fut un énorme succès dès sa sortie (un peu plus de 3 millions 600 000 entrées!) et impressionna même les critiques ainsi qu' Alfred Hitchcock en personne qui a voulu travailler par la suite avec Boileau-Narcejac qui accepta: cela aboutira rien de moins qu' à "Sueurs Froides" !
"Les diaboliques " est un des meilleurs film français des années 50 et sans doute le meilleur polar français de cette décennie! Un classique!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 309 fois
23 apprécient

cinemusic a ajouté ce film à 26 listes Les Diaboliques

Autres actions de cinemusic Les Diaboliques