Night and the City

Avis sur Les Forbans de la nuit

Avatar Palatina
Critique publiée par le

Visionner Les Forbans de la Nuit de Jules Dassin, c’est plonger dans la frénésie grandiose du Film Noir, à travers un ballet londonien oppressant dans lequel l’immense Richard Widmark, mégalo, survolté, en tête de proue d’une lutte acharnée, se voue corps et âme à l’illusion d’une échappatoire, d’un idéal. Au réalisme des bas-fonds vient se parsemer un lyrisme magnifié par la présence de la belle et solaire Gene Tierney et le détail visuel de chaque instant procure à la réalisation une qualité technique, narrative et esthétique sans commune mesure. La "noirceur épurée" n’aura jamais été aussi transcendante. La course folle de Harry vers son Destin nous fait repenser à ce personnage ahurissant et phénoménal de Cody Jarrett interprété par le dantesque James Cagney dans White Heat (1949) de Raoul Walsh un an plus tôt. Œuvre capitale.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 40 fois
12 apprécient · 1 n'apprécie pas

Palatina a ajouté ce film à 5 listes Les Forbans de la nuit

Autres actions de Palatina Les Forbans de la nuit