Affiche Les Moissons du ciel

Critiques de Les Moissons du ciel

Film de (1978)

East of Eden

Days of Heaven se savoure comme un poème mis en image. L'histoire est simple, certains diront simpliste, changée en cours de tournage. Elle est tout en suggestions, en non-dits et il est fréquent de ne pas entendre ce que se murmurent les protagonistes tandis que la voix de la narratrice, frêle et éraillée, nous éclaire un peu plus. L'image est belle, sublime, éthérée, dans ces longs plans... Lire la critique de Les Moissons du ciel

71 11
Avatar Nushku
10
Nushku ·

Aux Malickiens Anonymes

- Bonjour, je m'appelle Guy Ness, et je suis Malickien depuis... mon dieu, 13 ans déjà. (la salle:) - Bonjour Guy Ness (Steven, parrain de Guy Ness, s'adressant à la foule:) - Notre ami Guy est avec nous ce soir, même s'il n'est pas encore sorti de son addiction. Mais cela fait parti de son programme, il tient à y parvenir, et cette séance, ce soir, devrait l'aider à y parvenir. (murmures dans... Lire la critique de Les Moissons du ciel

119 57
Avatar guyness
9
guyness ·

L'émoi, son du ciel

Après maintes pérégrinations, Bill et sa petite compagnie, composée de sa copine Abby et de sa petite sœur Linda, posent le peu qu'ils possèdent dans une immense ferme du Texas pour la saison des blés. Comme les Joads de Steinbeck, la famille de Bill est coutumière du rituelle des saisons et du labeur, habituée à trimer pour subsister. Peut-être même trop à son goût, lui qui, pourtant épris de... Lire l'avis à propos de Les Moissons du ciel

38 8
Avatar blig
9
blig ·

Au commencement étaient les herbes

Il fut un temps, aujourd’hui reculé, où Malick racontait des histoires. Revenir aux origines de son cinéma, avant la grande ellipse de sa carrière et son retour désormais un peu trop prolifique, permet de déterminer la naissance d’une esthétique et les origines d’une symbiose cinématographique. Dès son deuxième film, Terrence Malick pose les jalons d’une... Lire la critique de Les Moissons du ciel

79 8
Avatar Sergent_Pepper
8
Sergent_Pepper ·

Une vision panthéiste, une ode élégiaque à la nature

Il paraît que ce film, pourtant récompensé à Cannes à l'époque, fut un échec commercial, ce que j'ai du mal à croire tant je suis encore sous le choc d'une réalisation qui est un véritable poème visuel : des plans d'une beauté qui laisse pantois, le chef opérateur n'étant autre que le génial Nestor Almendros. Le frémissement du vent dans les champs de blé, les grandes étendues filmées... Lire l'avis à propos de Les Moissons du ciel

123 85
Avatar Aurea
10
Aurea ·

Une œuvre qui touche aux sentiments et en même temps à la nature avec une superbe peinture

Peut-être le plus beau film jamais réalisé sur le plan esthétique ( avec Tree of life ) . A partir d'un sujet pourtant peu spectaculaire, tout devient sublime et à la fois dramatique sous l'oeil de Malick. Ce qui fait la force de son cinéma , c'est son absence de manichéisme, on est à la fois dans le sublime et en même toujours proche du drame et du chaos. La beauté de son cinéma... Lire la critique de Les Moissons du ciel

39 13
Avatar Charlotte-Bad
8
Charlotte-Bad ·

Magic Malick... ou quand le cinéma se fait poésie

On a parfois tellement vu et revu un film qu'on se cherche de bonnes excuses pour y replonger une fois de plus. Ici, restauration de ce monument oblige, l'occasion était trop belle... Le "Monde Malick" se trouve tout entier dans ces "Moissons du ciel". En effet, on y retrouve son sens du drame pur, sa vision désenchantée de la société, dans la droite ligne de "Badlands" (1), et tout ce... Lire l'avis à propos de Les Moissons du ciel

64 23
Avatar takeshi29
10
takeshi29 ·

Jules et Jim [8.8]

Les moissons du ciel Le second film Terrence Malick nous conte l'arrivée en 1916 de Richard Gere et Brooke Adams dans une exploitation agricole texane appartenant à Sam Shepard . Le cycle de un an, si cher et essentiel aux hommes qui cultivent la terre sera l'unité de temps du film. Le générique nous plonge immédiatement en mode nostalgie, en teintes sépia, un diaporama de vielles photos que... Lire la critique de Les Moissons du ciel

25 16
Avatar Silence
9
Silence ·

"La forme, c'est du fond qui est remonté à la surface"

Voici un film qui m'a laissée dans une grande perplexité ! Je dois bien l'avouer, je n'ai pu m'attacher à aucun des personnages. Ni au trio amoureux, ni à la sœurette : ils sont sans profondeurs, caricaturaux, et superficiels. Bill, le travailleur, souffre de ne pas subvenir aux besoins de ses proches, et jette sa compagne dans les bras d'un autre, plus riche. Abby, cette... Lire la critique de Les Moissons du ciel

21 6
Avatar gcarmen
5
gcarmen ·

Critique de Les Moissons du ciel par PiotrAakoun

Limpide et surprenant ... je me suis laissé envoûter par les paysages, les étendues, la lumière, les ombres, le travail photographique, les couleurs, les filtres, l'ambiance ... le fait de déjà beaucoup apprécier les peintures d'Edward Hopper y est pour beaucoup, car l'hommage à sa peinture est ici évident, on a même droit à un clin d'oeil à Vermeer ... mais Terrence Malick dépasse l'hommage en... Lire l'avis à propos de Les Moissons du ciel

21 4
Avatar PiotrAakoun
10
PiotrAakoun ·