Affiche Les Nuits de Cabiria

Critiques de Les Nuits de Cabiria

Film de (1957)

  • 1
  • 2

C’est faux, une ville la nuit.

Si Fellini fait de la petite Cabiria, qui apparaissait à la fin du Cheik Blanc, un personnage à part entière, c’est certes pour donner un rôle étoffé à son épouse Giulietta Masina, mais aussi et surtout dans le but d’offrir un regard panoramique sur la société italienne. De ce point de vue, Cabiria... Lire la critique de Les Nuits de Cabiria

16
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

Goodbye Stranger

C'est en 1957 que Federico Fellini co-écrit et met en scène Le Notti di Cabiria, relatant les déboires d'une prostituée un peu simplette et pleine de vie qui croit régulièrement au grand amour avant de connaître certaines désillusions... C'est à travers son épouse, la remarquable Giulietta Masina, qui recevra diverses et méritées récompenses pour ce rôle, que Fellini fait... Lire la critique de Les Nuits de Cabiria

24 10
Avatar Docteur_Jivago
8
Docteur_Jivago ·

Critique de Les Nuits de Cabiria par Alligator

La notte de Cabiria est un superbe morceau de bravoure de mise en scène. Fellini filme sa femme avec une si grande délicatesse. Acte d'amour. La perle du film est bien cette Giuletta Massina qui habite ce petit personnage confondant de tendresse cachée, inavouée, ce profond désir d'amour, contrarié, trahi, molesté. Cabiria est un fabuleux personnage, pas si évaporé que cela, totalement ancré... Lire l'avis à propos de Les Nuits de Cabiria

9
Avatar Alligator
9
Alligator ·

Critique de Les Nuits de Cabiria par Moorhuhn

Fellini sur ce que j’ai vu, j’adore. Entre Les Vitelloni qui peignait une société italienne avec brio et Huit et Demi que je considère comme un des plus grands films jamais réalisés, j’adhérais à ce cinéaste, ses réflexions et ses mises en scène toujours élégantes. Les Nuits de Cabiria n’y échappe pas même si je l’ai principalement aimé pour d’autres raisons. C’est un film qui brosse le portrait... Lire la critique de Les Nuits de Cabiria

5
Avatar Moorhuhn
8
Moorhuhn ·

Critique de Les Nuits de Cabiria par Maqroll

Peut-être légèrement inférieur à La Strada ou Les Vitelloni, Les Nuits de Cabiria n’en est pas moins un chef-d’œuvre. Une prostituée au grand cœur est abusée jusqu’à manquer de perdre sa vie (par deux fois dans une répétition cruelle au début et à la fin du film). Giulietta Masina porte une fois de plus sur ses frêles épaules ce film qui expose les noirceurs de l’âme humaine sans complaisance... Lire l'avis à propos de Les Nuits de Cabiria

6
Avatar Maqroll
9
Maqroll ·

Critique de Les Nuits de Cabiria par JimAriz

Les nuits racontées par ce classique de Fellini sont celles de Cabiria incarnée avec candeur par sa femme et muse de toujours : la géniale Giulietta Masina. C'est un personnage en or que construisent Fellini et Masina avec cette Cabiria, prostituée naïve mais tellement attachante. Cabiria n'aspire qu'à être heureuse, résolument optimiste, elle est en quête du grand amour, d'un homme riche et bon... Lire la critique de Les Nuits de Cabiria

3
Avatar JimAriz
9
JimAriz ·

Les Illusions d'une Grisette

Les Nuits de Cabiria dansent devant nos yeux ébahis une sarabande d’illusions que Fellini orchestre en maestro. Illusions de l’amour, la première séquence rejouant une antique pastorale dans la campagne romaine. Las des fleurettes champêtres, le beau Céladon jette son Astrée dans le petit Lignon afin de la détrousser… financièrement. Illusions de la... Lire l'avis à propos de Les Nuits de Cabiria

1
Avatar Domitius  Enobarbus
8
Domitius Enobarbus ·

L'écho des louves

Cabiriaaaaaaaa Étrange défilé de pantins, un bestiaire italo-italien, le bruit des vespa, la pauvreté, la lente dégringolade émotionnelle, le front tout en sueur du bien-aimé, un sourire que rien ne parvient à faire faiblir, la lâcheté, la villa du Latium, le toucan des riches, le toupet des mécréants gominés, la douceur des ruines antiques. "Allons sur l'Aventin".... Lire l'avis à propos de Les Nuits de Cabiria

Avatar johnfantebis
8
johnfantebis ·

Critique de Les Nuits de Cabiria par Karutso

Un peu comme le film "After hours" de Scorsese ou "American grafiti", le personne principal, Cabiria , va passer des nuits plutôt agitées et qui changent de l'ordinaire (le seul truc qui change étant que l'histoire se passe sur plusieurs jours). Parfois marrant et parfois poignant (grâce à la très bonne interprétation de l'actrice principale), le film est très bien fait, en particulier le... Lire l'avis à propos de Les Nuits de Cabiria

Avatar Karutso
8
Karutso ·

Péripatéticienne et alors ?

La musique de Nino Rota nous emmenant du burlesque au dramatique en passant par le romantique vient ici illustrer une oeuvre néo-réaliste signée par le maestro de ce mouvement d'après-guerre : Fellini ! Lire l'avis à propos de Les Nuits de Cabiria

Avatar Styxtreize
9
Styxtreize ·
  • 1
  • 2